Universal Stargate : Atlantis, Sg1 RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 .: Equipements tactiques :.

Aller en bas 
AuteurMessage
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:04

Equipements tactiques


Un soldat ne va pas au combat qu'avec ses armes: il lui est souvent nécessaire d'employer d'autres types d'équipements de type technologiques. Lunettes de vision nocturne, jumelles à télémètre laser, systèmes et tenues de camouflage IR, combinaisons NBC... Tout cela peut offrir un avantage certain sur le théâtre d'opérations, même lorsqu'il s'agit d'électronique ou de très haute technologie, malgré ce que diront les rétrogrades et autres obscurantistes. En voici une liste.

source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil, www.google.fr, http://www.air-defense.net/forum/

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:05

Lunette de vision nocturne

Les jumelles de vision nocturnes (JVN ou NVGpour night vision goggles en anglais ), sont des instruments optiques permettant de voir dans l'obscurité. Elles sont surtout utilisées par les forces armées et de police.

Après avoir été utilisées pour la première fois pendant la guerre du Vietnam, elles connurent plusieurs étapes de développement technologique. À l’heure actuelle, l’armée a dépassé la troisième génération (faisant appel a une technologie à base d’arséniure de gallium).

Les JVN passives amplifient plusieurs milliers de fois la luminosité résiduelle dans les zones rapprochées à l’aide d’un amplificateur de lumière. Ce système met à profit l’effet photoélectrique. Lorsqu’un photon percute une plaque de détection, le métal libère plusieurs électrons amplifiés à leur tour dans une cascade d’électrons visualisés sur un écran phosphorescent. Une étoile dans le ciel suffit parfois pour éclairer tout un champ. Ce système est couramment utilisé pour la visualisation en temps de guerre et fonctionne en couleur verte. Cette couleur a été choisie parce que l’œil humain y est particulièrement sensible et peut distinguer de très nombreuses nuances. Elle permet aussi à l’œil, plus qu’avec d’autres couleurs, de réaccommoder plus rapidement lorsque l’observateur enlève ses JVN.

Pour les missions en environnement enneigé ou sur la glace, des JVN expérimentales ont été testées utilisant des teintes bleutées. Cela donne au combattant une vision plus réaliste de la variété des teintes. L’utilisation de JVN vertes tend à renforcer l’effet d’ombres de sorte que le dispositif fait apparaître un plus grand nombre de dégradés que dans le même paysage observé à l’œil nu.

Les JVN actives illuminent la scène avec un faisceau infrarouge du même type que le rayon des télécommandes d’appareils électroniques grand public et visualisent la lumière réfléchie. Ces lunettes peuvent nécessiter l’utilisation d’amplificateurs de luminosité résiduelle. Cette caractéristique trouve son application sur les caméras vidéos d’usage courant car elle répond au besoin de la plupart des utilisateurs de voir dans l’obscurité. Si l’on pointe une télécommande à infrarouge (type poste de télévision) sur un système de ce type, ce dernier produira une image éblouissante due à l'émetteur électroluminescent infrarouge qu’il utilise. Ceci n’est pratiquement pas utilisé par les armées car l’ennemi peut avoir des instruments permettant de détecter ces lampes à infrarouge.

Il existe des lunettes combinant les deux technologies et fournissant des images aussi claires qu’en plein jour. En plus des JVN, la technologie de la vision nocturne est aussi utilisée dans les viseurs télescopiques de fusils, les caméras de télévision de surveillance, les jumelles d’observation etc.




_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:05

Jumelles à télémètre laser

La technologie a permis de développer des systèmes d’aides à la conduite du tir avec l’élaboration de télémètre laser couplé à un ordinateur balistique dont le but est de calculer la correction à appliquer à l’angle et à l’orientation du canon en fonction de la distance, direction et vitesse du but, au type de munition présent dans la culasse puisqu’un canon peut tirer plusieurs types d’obus, la vitesse et la direction du char tireur, la vitesse et la direction du vent etc. Il suffit d’envoyer une signature laser sur la cible et de tirer… À la portée de n’importe qui. Les parades à cette technologie n’ont pas tardées à venir : des détecteurs réagissants lorsqu’un rayon laser accroche le but indiquent que le but est visé. Il semblerait (et c’est encore logique) que la direction où le tireur se trouve est également connue par le but. (Comme on localise la direction d’un émetteur radar par ondes électromagnétiques ou encore un émetteur sonar actif.) D’ailleurs, le principe de fonctionnement du télémètre laser est identique donc il suffit d’envoyer un « ping » sur la cible et de calculer le temps α1 qu’il met pour revenir. Avec ce principe, on connaît la distance séparant le tireur du but. Il suffit de renouveler le processus après un temps donné t et de calculer la différence des deux temps α1 et α2. On obtient ainsi un temps v qui n’est rien d’autre que le temps image de la distance parcourue pendant un temps donné t. Avec les informations déduites du calcul simple de la distance par rapport au temps, on obtient la vitesse.

Ce principe est utilisé par les forces de l’ordre pour effectuer des contrôles de vitesse, soit par radar laser. Il est utilisé dans la marine pour des applications civiles (sondeurs pour connaître la profondeur d’eau en dessous de la quille d’un bâtiment submergé ou immergé) mais aussi militaires pour calculer la distance entre l’émetteur et le but aérien, terrestre, immergé ou submergé. L’orientation est connue par le mouvement de rotation de l’émetteur-récepteur d’ondes. (Sachant que la lumière n’est autre qu’une onde ayant une fréquence très élevée alors que le son audible est inférieur à vingt ou vingt-cinq KiloHertz, et supérieur à vingt ou vingt-cinq Hertz, ceci dépendra des capacités de chacun.) L’émetteur va donc envoyer une multitude de « pings » en un temps très court, ce qui va permettre d’avoir une résolution de qualité variant avec le nombre de « pings » par secondes pour rester dans le système SI.

Une autre application d’ordre météorologique est très connue : celle de connaître la distance nous séparant d’un impact de foudre. En calculant le temps entre l’apparition de l’éclair et la perception du tonnerre. (En négligeant le temps mis par la lumière pour vous parvenir, et en négligeant le problème de la température, la distance se calcule en multipliant le temps en seconde et la vitesse du son qu’on arrondira à 1 225 Km/h, soit 340,278 m/s ou encore 340 m/s. Si le tonnerre met cinq secondes pour vous parvenir, l’impact sera tombé à environ 1,7 kilomètre.)

Des problèmes dus à la réfraction de la lumière lorsque le rayon traverse une plaque de verre ou de plastique, ou un nuage plus au moins chargé d’eau, ou aux différentes températures des couches d’eau lorsqu’on se trouve en possession d’un sonar ou asdic déforment les données obtenues. C’est notamment le cas lorsqu’on plonge un objet rectiligne dans l’eau, on remarque qu’il est « cassé » à l’endroit de séparation entre l’air et l’eau. Ce phénomène est lié à la vitesse de la lumière (ou de l’onde employée, sonore ou lumineuse) dans les différentes couches traversées par ce même rayon ou onde. (La vitesse de la lumière varie.) Alors, en superposant plusieurs couches (séche, humide, brouillard puis fumée par exemple) on obtient un résultat peu fiable.

La parade est de lancer des grenades fumigènes dans la direction du tireur, ce qui rend inopérant son système laser. Soit le tireur utilise les données précédemment obtenues, dont la fiabilité diminue avec le temps, (un ou plusieurs paramètres peuvent avoir changé) soit il attend que la fumée se dissipe (pour voir la cible masquée derrière le rideau de fumée ou pour pouvoir se servir à nouveau de son télémètre) en risquant une réplique de la part de l’adversaire, (l’adversaire ne voit plus non plus son ennemi) soit il se passe de télémètre et effectue la surélévation et la correction lui-même.

D’autres parades électroniques existent et consistent à brouiller l’onde reçue, ce qui rend le résultat totalement incrédible mais le tireur peut savoir que le but est en train de brouiller l'onde.

Ce système d’aide permet même de pouvoir tirer sur des hélicoptères avec la pièce principale, sans plus de difficulté. La seule problématique sera le possible changement de direction du but entre le moment où vous « pinguez » le but et le moment où l’obus l’atteindra.
Exemple:




_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:05

Système de camouflage et tenues

Le camouflage désigne tout moyen ou dispositif tendant à rendre moins visible ou à donner une apparence trompeuse, à quelque chose ou un être vivant.

Tissu de camouflageLes teintes utilisées afin d'obtenir un effet camouflant sont généralement différentes variantes de verts, de kakis, de marrons, ou de beiges. Parfois le gris ou le noir sont aussi utilisés, mais en tout état de cause les couleurs utilisées le sont avec un aspect mat.

Un système camouflant est réalisé à partir de différents matériaux et techniques, tels que des peintures, branchages, des filets colorés en textiles ou des tissus imprimés.
Les moyens de détections modernes (vision infrarouge, radar, détection acoustique) ont rendu le camouflage moins opérant mais son utilisation reste préconisée. Les armées et industriels développent en réaction à ces progrès de nouveaux moyens de camouflage comme par exemple, des filets, qui en plus d'être bariolés, diminuent le rayonnement thermique de l'objet couvert (le rendant ainsi moins visible aux moyens de vision en infrarouge)

Des laboratoires de l'armée américaine développent des camouflages rendant le porteur invisible. Ce camouflage permet la réflexion d ela lumière d'un côté du corps à l'autre. Ainsi, un homme situé devant un mur noir sera aperçu avec une teinte noire. Des capteurs (placés sur le dos) font ressortir la même teinte (sur le ventre). Ce type de camouflage est en phase de développement. Il est aussi développé pour les blindés et autres véhicules lourds. Son efficacité ne lui permet pas encore d'être très fiable.

Camouflage désert:
3 couleurs:


Camouflage Woodland (bois):


Camouflage Noir:


Camouflage Vert Olive:


Camouflage montagne (neige):


Camouflage US Marine Corps:


Camouflage US Army:


Camouflage US Air Force:

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:05

Combinaison NBC ou NRBC

les militaires ont développé des moyens de protection individuelle sous la forme d'une combinaison étanche dite « combinaison NBC » ou « NRBC » car permettant d'évoluer dans un environnement contaminé en limitant le risque d'exposition du porteur de l'équipement. Cette combinaison dispose d'un appareil respiratoire filtrant.
La combinaison:
le S3P: le survêtement de protection NBC à port permanent


L'appareil respiratoire ou masque anti-gaz:
l'ANP: l'appareil normal de protection modèle 51M53
Compostion:
*casque monobloc
*viseur
*soupape d'expiration
*soupape d'inspiration
*cartouche (joint caoutchouc, charbon actif, filtre contre aérosol)
L'ANP VP: L'appareil normal de protection a vision panoramique
Composition:
*casque
*visiere panoramique
*dispositif d'expiration
*cartouche (charbon actif contre gaz, filtre papier contre aérosol et poussiere)
*Prise d'alimentation liquide

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:06

Gilet pare-balles

Le United States National Institute of Justice classifie les gilets pare-balles en plusieurs catégories, selon le degré de pénétration et de déformation.

Le gilet de classe I protège au maximum contre les munitions de .38 special et .22 LR. Il se présente sous forme d'une veste qui peut facilement se dissimuler sous les vêtements.

Le gilet de classe II peut stopper les munitions de 9mm et de .357 magnum. Sa légèreté relative le rend idéal pour les sorties d'exploration qui ne sont pas supposées présenter de risque de combat.

Le gilet de classe III protège son porteur contre les munitions de 5.56 et 7.62 au maximum.

Le gilet de classe IV protège son porteur contre un unique tir de munitions "armor piercing". Réalisés en SPECTRA (polyéthylène à très haut poids moléculaire), ceux dont nous disposons ont un poids de 11kg.



Exemple de gilets:



_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:06

Casque

Un casque est une pièce d'armure ou un équipement de protection individuelle destiné à protéger la tête de chocs et de blessures. Les casques sont souvent munis d'une sangle évitant la chute du casque : jugulaire (la sangle passe sous le menton) ou mentonnière (la sangle passe sur la pointe du menton).

Initialement, les casques étaient en métal. De nos jours, ils sont en matière plastique, et comportent, en général, trois parties :
-la garniture intérieure en mousse qui assure un confort et une bonne ventilation (évite le coup de chaleur) ;
-la coiffe en mousse solide, qui s'écrase en amortissant le choc ; de ce fait, les casques sont à usage unique, c'est-à-dire doivent être changés après chaque accident ;
-la coque extérieure qui protège des objets pénétrants et des abrasions.
Par l'utilisation des matières plastiques le casque est plus léger, plus confortable et ergonomique.

Un autre progrès important pour augmenter la capacité de protection tout en améliorant le confort à été apporté par la conception anatomique de certains casques de protection. Les casques traditionnels traitent les impacts crâniens d'une manière uniforme et ils sont testés sur des fausses têtes métalliques. Les nouveaux casques anatomiques ont été inventés en France par des neurochirurgiens à la fin du XXe siècle. En utilisant la matière d'une manière intelligente et adaptée à la structure interne de la tête ils sont plus performants tout en étant moins volumineux.

Actuellement, le casque reste employé par les armées du monde entier pour protéger le soldat contre les éclats (de grenade, d'obus, de roquette...) ou dévier une balle rasante, mais il est incapable d'arrêter une balle le percutant de plein fouet, en raison du pouvoir de pénétration élevé de ces projectiles.

Jusque dans les années 1980, le casque militaire était essentiellement métallique. Les soldats disposaient en général d'un casque léger sur lequel on pouvait ajouter le casque lourd. Les casques modernes sont en matériaux composites.


_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:06

Lunette de visée

Une lunette montée sur une arme à feu est un système de visée que l'on retrouve sur tous les types d'armes : civiles pour la chasse que ce soit sur des carabines ou des armes de poing, militaire pour le tir de précision mais aussi sur certains fusils d'assaut ou encore des armes lourdes.

Pour la chasse, le tir de précision ou les armes lourdes, les lunettes offrent généralement un grossissement qui permet de distinguer des cibles trop éloignées pour être visées à l'œil nu. Il n'est pas rare que la lunette comprenne un système, parfois constitué d'un simple marquage, qui permette de déterminer la distance à la cible et ainsi de régler l'alignement de la lunette afin de compenser la trajectoire du projectile.

Pour les armes d'assaut, on trouve également des lunettes à faible grossissement, voire sans grossissement qui offrent une visée plus confortable, l'œil n'ayant pas besoin d'accomoder les organes de visées placés à des distances très différentes.

On trouve également des lunettes de vision nocturne avec ou sans grossissement fonctionnant en infrarouge ou par intensification de lumière pour les applications militaires.


_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:06

Viseur électronique (laser, infrarouge, vidéo)

Un viseur électronique est un dispositif complexe utilisant plusieurs capteurs (caméra video, caméra infrarouge, télémètre laser etc.) et des calculateurs permettant de prévoir la trajectoire d'une cible et de transmettre ces données à des armes (canon, missiles) ainsi qu'à des dispositifs de visualisation (écrans multifonctions sur planche de bord ou visière de casque du tireur).

Le tireur sélectionne sa ou ses cibles en les marquant sur un écran et en leur attribuant une munition donnée (missile antichar, missile air-air) en fonction de la dangerosité de la menace (distance, vitesse de rapprochement...) avant de déclencher le tir (voir salve). Le calculateur se charge d'accrocher l'autodirecteur des munitions à guidage infrarouge autonome (de type "tire-et-oublie", Fire and Forget en anglais) sur les cibles et de suivre leur déplacement.

Pour tirer à vue (canon fixe, roquettes), le tireur peut se servir d'un réticule visualisé sur un affichage tête haute (HUD, Head-up Display en anglais) qui lui permet d'orienter l'axe longitudinal de son aéronef sur sa ligne de visée.

Les autodirecteurs des missiles fixés au niveau du fuselage ou sous les ailes (avion) ou les ailettes (hélicoptère) peuvent également être directement asservis à l'axe de visée au niveau du casque du tireur, des capteurs magnétiques placés dans le poste de pilotage saisissant tous les déplacements de la tête du tireur. Ceci s'applique également au canon orientable monté en tourelle du Tigre HAP.

Exemple de viseur laser sur une arme:

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:07

GDO

Quand ils sont en mission, les membres des équipes d'Atlantis utilisent un émetteur GDO pour envoyer un code d'accès à Atlantis, afin que l'iris soit ouvert à leur retour. Il s'agit en faite d'une télécommande qui envoit un signal à Atlantis et qui reconnait l'équipe qui revient de mission.


_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill


Dernière édition par Richard Grant le Ven 28 Aoû - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:07

Masque à gaz

Un masque anti-gaz aussi nommé par erreur « masque à gaz », est une protection contre certaines armes chimiques, armes biologiques ou agents radioactifs. Elle se porte sur le visage et couvre les entrées des voies respiratoires (bouches, nez) et souvent les yeux ainsi que d'autres tissus sensibles du visage.

Il est généralement constitué d'un masque et d'un filtre, il s'agit donc d'un appareil respiratoire filtrant (ARF), par opposition aux appareils respiratoires isolants (ARI). Ces derniers utilisent généralement une bouteille remplie d'un mélange gazeux (oxygène, azote, etc.) comme pour la plongée et peuvent travailler indépendamment de la qualité de l'air ambiant.

Les substances toxiques et présentes dans l'air peuvent être gazeuses (par exemple le gaz moutarde utilisé pendant la Première Guerre mondiale), mais également de type biologique avec des bactéries, des virus, des toxines ou des spores. La plupart des filtres sont capables de contrer les deux menaces. Certains filtres sont en mesure de retenir en plus les poussières radioactives. On dit alors qu'ils offrent une protection ABC (atomique, biologique, chimique, NBC en anglais).
La plupart des masques militaires sont conçus de manière à lutter contre un large spectres d'agents toxiques. Certains modèles peuvent recevoir diverses cartouches ou des extensions sur les filtres, permettant ainsi de s'adapter à un agent spécifique. Les masques militaires comportent aussi un système pour pouvoir boire, via un tube relié à une gourde. Divers accessoires firent leur apparition dans les masques : systèmes de communication, filtres montés à gauche ou à droite du masque pour permettre le tir avec un fusil, verres corrigés pour les porteurs de lunette.


_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   Ven 28 Aoû - 10:07

Equipement radio:

Motorola MTX9250 modifié:

Tonalités d'appel - DTMF (Dual-tone multi-frequency)
Canaux - 49
Clonage - avec le câble
Courverture - le logiciel de programmation permet le rendement de puissance réglable pour une couverture variable
Dimensions Hauteur x Largeur x Epaisseur - 13.71 cm x 5.74 cm x 3.81 cm
Affichage - oui
Bouton de secours - non
Fréquence - Bande X
Panneau avant programmable - non
Codes de suppresseur d'interférence - non
Sécurité inhérente - non
Bloc de touches - oui
Puissance - 2.5W
Boutons programmables - 4
Signalant - DTMF, MDC-1200
Technologie - analogique
VibraCall - non
Activation de voix (VOX) - non
Garantie - garantie de deux ans
Poids (Avec Batterie d'usage militaire) - 250 grammes
Type batterie : LMP (Lithium Métal Polymère)
Temps d'utilisation (Emploi Constant) - 10 h



Kit Laryngophone:

L’ensemble laryngophone / écouteur d’oreille va permettre l’établissement de communications de qualité en milieux calmes et bruyants.

Il sera particulièrement utilisé à chaque fois qu’une prise de son ne pourra être effectué devant la bouche par un microphone, soit par besoin de discrétion, soit par nécessité (port simultané avec un masque respiratoire).

Dans sa version la plus courante, l’ensemble est composé par, une cellule laryngophone montée sur une sangle élastique avec fixation par velcro, un écouteur avec tour d’oreille, un jeu de câbles de raccordement à l’émetteur récepteur (marque et type à préciser) et une commande d’alternat manuelle montée en ligne


_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .: Equipements tactiques :.   

Revenir en haut Aller en bas
 
.: Equipements tactiques :.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universal Stargate : Atlantis, Sg1 RPG  :: Une Nouvelle Ere | RPG Atlantis :: La Cité d'Atlantis :: Bureau et divers :: Salle des armes :: Armurerie-
Sauter vers: