Universal Stargate : Atlantis, Sg1 RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Clare Fang Yin

¤| Sergent - US Army - SG-2

¤| Sergent - US Army - SG-2
avatar

Messages : 474
Activité : 17058
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 30
Localisation : SG-C

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mar 27 Oct - 15:56

Alors ce gamin était le fils du Grand Manitou ? Pendant qu'il s'éloigna pour répondre à son téléphone bracelet holographique ultra moderne, Clare fit un rapide calcul dans sa tête. Quelles étaient leurs chances de faire l'arche avec les matelas, de laisser le Lieutenant Gorkina pour qu'elle prenne ce petit péteux en otage afin d'exiger leur libération, tout ça avant que la garde ne débarque pour les canarder ? Hum... Pas suffisantes pour tenter le coup.
Repensant à la menace camouflée du gamin comme quoi le Major subirait le poids de leur silence, elle manqua de balancer son poids dans un pilier de rage. Pas question qu'ils touchent à Richard !
Ce doutant que cette menace avait également atteint la petite Iris qui était très proche de leur chef, la militaire s'approcha d'elle et posa une main sur son épaule. Elle exerça une petite pression en signe de maigre réconfort et lui souffla :

_ Pas question de parler mais ne vous en faîtes pas, on va aller le chercher.

Puis elle tourna la tête vers Svetlana toujours allongée sur le lit pour l'interroger du regard. Une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Gorkina

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3
avatar

Messages : 1313
Activité : 203086
Date d'inscription : 19/10/2009
Localisation : Au SGC ou en mission.

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mar 27 Oct - 18:02


Svetlana était allongée sur son lit les yeux fermés, mais elle sentait parfaitement le civil la regarder. Cela commençait vraiment à l'énerver d'être considérée comme une bête curieuse dans un zoo. Oui, voilà. C'était bien ça, elles étaient en prison et comme si cela ne suffisait pas les gens pouvait venir les voir comme au zoo. Il ne manquait plus que le jeune homme leur jette de la nourriture pour compléter le tableau. La jeune russe sentait la rage monter en elle et savait qu'à un moment il faudrait l'évacuer. Malheur à celui sur qui ça tombera.

- Adar le civil: Vous devez vous calmer. Je m’appelle Adar, fils du Grand Consul. Nous sommes capables de nous défendre nous-mêmes, nous n’avons pas besoin d’alliance, alors épargnez moi vos tentatives de faire peur. Cela ne marche pas, et cela marchera encore moins avec mon Père. Le jeune homme marqua un pause comme s'il attendait une réaction ou quelque chose dans le genre. Puis il reprit la parole. D’où venez vous ? Père aimerait le savoir, de plus cela pourrait vous aider pour que nous vous fassions confiance. Même si vous ne parlez pas, je crains fort que le Capitaine risque de vouloir faire parler votre ami. Et ses manières sont toutes sauf douces, j’en ai peur.

A ces mots, Svetlana se leva et se dirigea vers ce Adar. Elle s'arrêta devant le mur invisible. Elle posa sa main sur le mur comme elle l'aurait fait sur un fenêtre. Pas trop fort pour éviter de prendre une décharge mortelle, mais assez pour montrer sa détermination à son interlocuteur.

- Svetlana Gorkina: Tu peux dire à ton capitaine que je l'attends de pied ferme. On pourra même comparer nos méthodes d'interrogatoires s'il le veut. Il veut tenter de soutirer des informations au Major ? Bon courage à lui. Nous sommes entraînés à résister à la torture comme tu peux le voir gamin.

Les décharges d'énergie commençait à être douloureuse, mais la jeune russe ne montra rien et retourna se coucher comme si de rien n'était. Le jeune homme ne put répondre à cette provocation, car il devait répondre à une communication. Pendant ce temps, l'asiatique alla réconforter la jeune Iris qui devait très mal prendre le fait que l'on tente de torturer la major. Clare jeta un regard en direction de Svetlana qui s'était recouchée. Elle savait que pour le moment on ne pouvait rien faire à cause de ce mur d'énergie, mais elle se tenait prête à fracasser toute personne dès que l'occasion s'en présenterait. toujours allongée sur son lit elle rajouta à l'intention d'Aldar.

- Dvetlana Gorkina: Tu sais gamin, je ne sais pas qui sont ses déchus, mais je pense qu'ils ne vous ont pas préparé à affronter tous les dangers de l'univers. Nous avons les connaissances et l'expérience. Et vous, vous avez quoi ?

Conclusion brutale pour une conversation. Par ce biais, la jeune russe cherchait à provoquer la curiosité qui pousserait le jeune homme à commettre une imprudence ou bien éveiller assez d'intérêt pour que tout le monde échappe à l'interrogatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Laranssay

¤| Aliens/Réfugiés - SG-C



Messages : 681
Activité : 17454
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mer 28 Oct - 12:51

Quel sale petit prétentieux ! penser qu’ils étaient assez puissant pour résister aux armes édorkes ! espèce de petit … Iris retint mentalement l’insulte qu’elle avait failli lacher et qu’il n’aurait sans doute pas comprise. En fait elle aurait peut être agit de la même façon, mais le fait d'être de ce coté des barreaux, même s'il n'y en avait pas, alterait quelque peu sa perception de la situation.

- Si vous aviez écouté la moitié de ce que je viens de vous dire mon cher, vous auriez la réponse à vos questions. Et croyez moi, si j’avais voulu vous faire peur je ne serai pas venue avec une petite équipe.

Le regard noir de la jeune femme marquait cependant que ce n’était pas l’envie qui lui manquait de balancer un virus bien méchant et inconnu sur cette planète. Elle en était arretée par plusieurs choses : elle ne voulait pas que ça se répande ailleurs dans l’univers, elle ne voulait pas en être victime et surtout elle n’avait aucun virus méchant et inconnu sous la main.

- Oh et si le capitaine fait le moindre mal à « notre ami » je l’étrangle avec sa propre ceinture. Avec son pantalon s’il n’a pas de ceinture.

Sur qu’il allait être terrifié Adar à cette idée. Le militaire aussi d’ailleurs. C’était certain.

Le jeune homme se retourna pour converser avec une image holographique. Qu’il discute avec Papa ! Iris avait d’autres chats à fouetter. Une main se posa sur son épaule en y exerçant une pression amicale et Iris tourna le regard vers Clare qui tentait de la réconforter. Le regard noir qu’Iris entretenait toujours lui prouvait au moins une chose : elle s’accrochait à sa colère comme à un moteur. L’edorke lui offrit cependant un demi-sourire désabusé.


- Je sais. Et si au passage on peut mettre un coup de pied aux fesses à cet arrogant je suis volontaire.

C’est à ce moment que Svetlana s’était levée pour faire une démonstration de résistance à la douleur qui arracha une grimace à Iris. Pas besoin qu’on le fasse tous hein ? Donc elle s’abstiendrait.
Et puisqu’on en était à la conversation presque polie, Iris osa aussi une question.


- Vos militaires ont parlé de Déchus … qui sont ils ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître Du Jeu

¤| Le Maître Du Jeu

avatar

Messages : 183
Activité : 16812
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mer 28 Oct - 14:52

Pourquoi proférer des menaces envers lui ? Aprsè tout, lui n’y était pour rien dans ce qui arrivait à Grant. A vrai dire, il préférait les laisser le traiter de ce qu’elles voulaient, sans oublier de le maudire. Peut-être que par la suite, elles seraient plus calmées qu’auparavant, et la discussion serait plus simple. Toujours est-il que sa conversation se termina justement avec son Père. L’hologramme disparut, alors qu’il retournait son attention justement vers nos amies emprisonnées. Apparemment, soit cela cherchait à l’énerver, soit au contraire cela souhaitait des informations. En tout cas, il n’avait pas l’air très étonné, estomaqué de voir l’une de ces personnes essayait de se confronter à la douleur du champ de force. Ou alors il ne laissait rien paraître tout simplement. Néanmoins il reprit la parole.

"Nous avons la technologie, la connaissance, et l’expérience, plus ancienne que la votre."

Va savoir de quoi il parlait exactement, mais pour le moment, il allait les initier à leur histoire, vu qu’apparemment cela souhaitait en savoir plus sur les Déchus.

"Il y a plusieurs milliers de vos années, une partie de notre peuple, souhaitant éviter une maladie se propageant sur cette planète, préféra partir. A bord d’une de nos cités. Notre civilisation fut divisée de cette manière, nous combattant la maladie sur cette planète, d’autres préférant la fuite. Depuis ce temps, ils ne sont plus les bienvenus ici, ils restent des Déchus, des anciens citoyens de notre noble civilisation.

Nous ne les avons jamais revus depuis, d’après les dires, ils seraient partis dans une autre galaxie. Mais ce ne sont plus nos affaires. Mais nous voyons depuis quelques années, le retour de ceux-ci. Et n’ayant pas accepté les termes de leur accord, ils souhaitent récupérer cette planète, qui est leur autant qu’elle est notre."


Nul doute que faire l’amalgame entre les Anciens et ceux dont il parlait, serait aisé pour ceux du SG-C, à condition bien sur d’avoir lu les différents rapports parlant des Anciens. Mais cela devait faire tilt de toute façon. Au moment ou il allait continuer à parler, les portes donnant accès à la pièce ou se trouvait les cellules s’ouvrit. Deux gardes pénétrèrent, armés toujours de ce qui semblait être des fusils d’un nouveau genre, suivi du Capitaine.

"Assez Adar. Tu en dis beaucoup trop, bavard que tu es. Ils ne méritent pas de savoir tout cela, d’autant plus que ce sont des traitres."

"Elias, encore une fois, tu te fourvoies, ce sont des étrangers, sans aucune notion de ce qu’ILS sont. Tu as toujours préféré la manière forte à la diplomatie. Si Père"

"Mais Père n’est pas là, dommage pour toi. En attendant je rapporte un souvenir à nos amies."

Avec le sourire sadique qui allait avec, deux gardes entrèrent à la suite trainant Grant. Chacun des gardes le tenant par un bras. Ouvrant la cellule en désactivant le champ de force, les gardes le déposèrent sans ménagèment sur son lit. On pouvait remarquer le visage tuméfié, apparemment il avait subi des coups, de poing visiblement dans la figure au vu de sa lèvre fendue et d’autres joyeusetés de ce genre. Il n’avait plus sa veste également, du t-shirt, il n’en restait que des lambeaux, découpés par endroit ou pltuôt déchirés va savoir. En tout cas au niveau de ses trous dans le t-shirt, le sang coagulait, c’était bien rouge, certainement des décharges électriques vu la couleur de la peau et le reste. En le déposant, cela devrait le réveiller en tout cas, vu le peu de douceur qu’avait mis les gardes pour le déposer.

"Votre ami est résistant, très même. Dommage qu’il ne m’ait rien dis, je vais devoir interroger quelqu’un d’autre."

Un sadique à première vue, en tout cas Adar n’avait pas franchement l’air heureux de tout cela.

"Il suffit Elias ! Père est là ! Je viens de l’avoir ! Arrêtez cela de suite !"

Le capitaine n’avait pas franchement l’air de vouloir arrêter, d’ailleurs pour preuve, il était prêt à ouvrir la cellule des femmes pour prendre la prochaine à subir l’interrogatoire. Mais finalement toute chose a une fin, et quelqu’un pénétra dans la pièce, suivi d’une garde personnelle. Le Grand Consul était là. Et il respirait l’autorité dû à son rang.

"Capitaine, veuillez cesser immédiatement ces interrogatoires ou je me verrais obligé de vous traduire devant la Cour de Justice. Gardes ! Ouvrez ces cellules ! Capitaine, nous reparlerons de tout cela en privé, disposez !"

Le capitaine ne se le fit pas dire deux fois avant de filer, légèrement de mauvaise humeur de ne pas avoir pu continuer. Toujours est-il que désormais les gardes obéirent au Grand Consul. De taille assez imposante, environ 1m90, pour 90 kilos environ, le teint clair, les cheveux grisonnants, il faisait son âge, mais son visage imposait le respect malgré tout. Il reprit la parole pour ces invités.

"Veuillez nous excuser pour les conditions dans lesquelles vous avez été accueillis. Il est rare de voir des étrangers par ici et Elias est parfois un peu trop…strict avec nos règles. J’espère que cela ne tâchera en rien nos futures relations, acceptez nos excuses et suivez moi, vous êtes nos hôtes dès à présent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clare Fang Yin

¤| Sergent - US Army - SG-2

¤| Sergent - US Army - SG-2
avatar

Messages : 474
Activité : 17058
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 30
Localisation : SG-C

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mer 28 Oct - 15:14

En voyant revenir le Major dans un piteux état, Clare vit rouge. Celui qui se prenait pour le Grand Inquisiteur osait fanfaronner...

"Votre ami est résistant, très même. Dommage qu’il ne m’ait rien dis, je vais devoir interroger quelqu’un d’autre."

A ces mots, la chinoise se plaça l'air de rien devant Iris et défia Elias du regard. Il fallait que ce soit elle qu'il choisisse. L'edorke n'avait pas été entraîné pour ça et Gorkina les provoquerait tellement qu'ils la tueraient. Clare avait bossé pour la CIA et dans le milieu mafieux chinois. La torture, elle connaissait ça par coeur et de nombreuses cicatrices sur son corps le prouvait encore aujourd'hui. Et puis, si jamais on commettait l'erreur de la sousestimer, la ceinture noire de kenpo kai pouvait faire un véritable massacre même sans ses armes.

Le sort voulut qu'elle ne subisse pas cette épreuve car un autre homme entra dans la salle et à voir la manière dont se déplacaient les gens autour de lui, il avait l'air important. Il ordonna que l'on ouvre les cellules et congédia le sadique. Heureusement pour lui, quand le champ de force se rompit, il avait déjà quitté la salle. Sans perdre de temps, et ignorant superbement le personnage qui venait à leur "secours", Clare se dirigea d'un bon pas vers Richard, les sourcils froncés. Elle examina sommairement les blessures pas très belles à voir et, se tournant vers un garde qui la regardait bizarrement, elle lâcha sur un ton qui n'admettait aucun délai :

_ Il lui faut de la glace ou quelque chose de froid.

Franchement, elle n'avait pas la moindre envie de se montrer agréable avec le nouvel arrivant. Même s'il venait les aider, ses hommes les avaient maltraité. C'est la raison pour laquelle elle ne lui adressa pas la parole. Elle faisait confiance à Iris pour jouer la diplomate et au Lieutenant russe pour pimenter la discussion.

_ Vous pouvez vous lever, Major ? souffla-t-elle à son chef qui faisait vraiment peine à voir en lui offrant d'être soutenu par elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Gorkina

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3
avatar

Messages : 1313
Activité : 203086
Date d'inscription : 19/10/2009
Localisation : Au SGC ou en mission.

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mer 28 Oct - 18:05


Adar commençait à être un peu bavard. Maintenant au moins, on savait qui était ces déchus. C'était une bonne chose de savoir où l'on mettait les pieds. Cependant, le "gamin" fut interrompu par le capitaine. Il renvoya sèchement le jeune homme dans les cordes et titilla les femmes. Le major était de retour de son entretient avec nos hôtes. Il était clair qu'il avait été torturé. Svetlana se leva pour voir un peu ce qui se passait et dans quel état Richard Grant. Le capitaine fanfaronna en disant qu'il allait devoir discuter avec l'une d'elle, car contrairement à Adar, le major était resté muet. Le jeune homme tenta de contester les ordres du militaire, mais une fois encore il dut s'écraser.

- Svetlana Gorkina: Ca doit être à mon tour de discuter avec vous Capitaine. Peut-être que la conversation sera si intéressante que l'on pourra échanger des recettes.

Et oui, la jeune russe ne put se retenir de faire de l'humour en lançant un regard plein de défis à ce Elias. Le capitaine allait faire ouvrir une cellule et le lieutenant se tenait prête à sauter à la gorge du premier venus. Elle n'allait pas attendre que tous le monde se fasse torturer et ne soit plus en état de tenter quoique ce soit. Valait faire quelque chose maintenant, surtout que deux hauts dignitaire du régime était là. Une arrivée perturba le déroulement des choses. L'homme semblait vraiment important, car même le capitaine semblait se faire discret. L'homme avait un physique assez impressionnant, mais c'était surtout son charisme qui frappa Svetlana. Elias quitta rapidement la pièce sans demander son reste pour laisser place à la diplomatie. De prisonnier, les explorateur humains passèrent à invités. Cela changer vaguement les choses, mais la jeune officier russe ne comptait pas oublier ce capitaine. L'asiatique se précipita vers le major dès que les champs d'énergie furent coupés.

- Fang Yin "Clare" Ju: Il lui faut de la glace ou quelque chose de froid. Dit-elle à un garde sur un ton cassant, avant de parler au major. Vous pouvez vous lever, Major ?

- Le grand consul: Veuillez nous excuser pour les conditions dans lesquelles vous avez été accueillis. Il est rare de voir des étrangers par ici et Elias est parfois un peu trop…strict avec nos règles. J’espère que cela ne tâchera en rien nos futures relations, acceptez nos excuses et suivez moi, vous êtes nos hôtes dès à présent.

Se dirigeant vers le grand consul, elle s'arrêta devant lui pour le toiser du regarder. Elle le regarda de la tête au pied avant de prendre la parole.

- Svetlana Gorkina: Je crains malheureusement que le zèle de votre capitaine laisse quelques traces de rancoeur chez mes compagnons et moi-même. Cependant, on ne peut pas tenir pour responsable l'ensemble d'un peuple pour les mauvaise actions d'un seul homme.

Passant son chemin pour aller voir le major, elle s'arrêta à mi-chemin pour ajouter quelques mots à l'intention de Adar.

- Svetlana Gorkina: Tu vois gamin, si vous étiez comme tu le dis. Jamais on aurait vécu cette situation. Alors, ne soit pas trop sûr de toi et présomptueux vis-à-vis des capacités de ton peuple. Se tournant vers le grand consul et de manière plus intelligible. Aurons-nous le plaisir de revoir la Capitaine Elias ?

Même si elle ne l'avait pas dit, on pouvait deviner qu'elle ne voulait pas le revoir pour prendre le thé. Il était clair qu'il faudrait surveiller leur rencontre pour que cela ne finisse pas en pugilat. La russe avait la rancune tenace et une volonté de fer. A ses yeux il ne faisait pas de doute qu'elle aurait l'occasion de dire sa façon de voir les choses à ce Elias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Laranssay

¤| Aliens/Réfugiés - SG-C



Messages : 681
Activité : 17454
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Jeu 29 Oct - 13:26

A l’énoncé des griefs entretenus contre ceux qui avaient quitté la planète à bord d’une cité, Iris ne put que retenir un OUPS. Les « Déchus » devaient être des anciens qui avaient laissé ceux qui ne pouvaient monter à bord se débrouiller avec une maladie. Balancer des virus devait être dans les gènes, elle en avait eu l’idée une seconde plus tot. Ceci dit, il avait dit « une de nos cités ». D’autres cités volantes semblables à Atlantis étaient donc encore ici ? L’information se grava dans son esprit. Elle-même était sans doute ce qui était le plus proche des anciens Anciens dans cette pièce. Elle préféra donc passer sur ce détail et écouter la suite de l’histoire, qui fut interrompue par l’arrivée du militaire en chef, dont les paroles n’étaient pas vraiment faites pour rassurer. Pour preuve, Richard fut amené dans un état pour le moins lamentable. Iris pâlit sensiblement, l’idée qu’ils ne ramenaient qu’un cadavre traversant son esprit, avant de voir les deux hommes le balancer sur son lit, réveillant l’américain. Une bonne chose de faite. Dans un reflexe, la jeune femme s’était avancée et avait rencontré la barrière énergétique, marmonnant contre la brève douleur que cela avait occasionné. UN pas en arrière y avait mis fin, mais Iris n’était pas comme Svetlana et c’était tout de même douloureux.

Pendant le fil du consul et le militaire du consul se disputaient sur la suite à donner aux événements, proposant notamment de changer de cible. La jeune fille avait tourné la tête en fronçant le sourcil, alors que Clare bougeait mine de rien pour se placer devant elle et que Svetlana, à sa visible habitude, provoquait les militaires adverses.

La scène aurait pu tourner à l’émeute si un homme n’était entré à ce moment la. les discussions se turent aussitôt. Visiblement, on ne discutait pas avec le consul. Les « murs » des cellules disparurent, pour peu qu’ils furent visibles un jour, et l’asiatique se dépêcha vers Richard. Iris en aurait bien fait autant, mais elle ne pourrait rien faire de plus que l’aide que proposait la chinois. Sortant de sa cellule, elle salua le nouveau venu d’un salut protocolaire.


- Nous vous suivrons sans aucun doutede toutes façons elle n’était pas sure qu’ils aient le choix mais il serait avant tout souhaitable, si vous l’acceptez, de présenter notre ami à un médecin. Vos gardes ont l’air d’être très consciencieux et ne l’ont visiblement pas épargné. Une fois qu’il aura été vu par un praticien du noble art, il va de soi que nous pourrons discuter de nos futures relations. Après tout c’est ce pourquoi nous venions à la base.

N’allez pas penser qu’Iris n’avait aucune rancune ni aucune inquiétude. Au contraire. Mais il fallait avant tout un médecin, et elle ne se voyait pas en exiger un en étranglant le consul. De plus, elle doutait des prouesses diplomatiques de Svetlana. C’est donc en ravalant cette inquiétude qu’elle parlait.

- Et comme le disait ma compagne, nous ne sommes pas du genre à stigmatiser tout un peuple pour l’inconduite d’un seul. Pour l’instant nous ne vous demandons donc que l’autorisation de ramener notre compagnon au Chiappaï avant d’entamer ces relations qui, je l’espère, seront fructueuses.

le terme était resté dans bien des civilisations, y compris l'édorke qui l'employait peu mais donnait parfois ce nom à la porte des étoiles. Apres tout, Edorkin avait été un temps soumis a Niirti.
Et si en passant on pouvait s’arranger pour qu’Elias se trouve seul avec la jeune russe ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 407115
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Jeu 29 Oct - 18:22

On avait perdu le fil de ce qui se passait après un énième coup, à vrai dire, ils n'avaient pas vraiment apprécié son humour si particulier. Quoi ? Pas de sa faute si on lui disait qu'il allait payer et qu'il répondait qu'il n'avait rien sur lui pour le faire. Fallait bien les enrager quelque peu, enfin la suite avait été moins glorieuse pour lui, leur bâton, ou je ne sais quoi qu'ils avaient appliqué dans son dos, avait fait un mal de chien, il avait senti sa chair le brûler tout doucement, lentement à petit feu. Comme si finalement on vous brûlait à petit feu, même si en fin de compte il ne s'agissait que de décharges d'énergie de faible intensité, cela ne faisait pas franchement du bien. Mais ils avaient abandonné cette manière douce pour quelque chose de plus raffinés. Les coups de poings dans la figure. Très raffinés en effet. Bien sur au bout d'un moment, on n'était pas un surhomme, on finit par tomber inconscient. Il allait encore se retrouver avec de beaux bleus tiens.

Le seul moment ou il retrouva un tant soi peu ses esprits, ce fut quand il fut de nouveau jeté dans la cellule tout simplement. Il faut dire qu'il n'avait pas été posé avec ménagement, bien au contraire, mais au moins cela avait eu le don de le réveiller, même si on ne voyait pas franchement clair en fin de compte. Enfin on entendait des bribes de phrase alors qu'on essayait toujours de se réveiller du mieux qu'on pouvait. Actuellement, c'était plus du repos qu'autre chose mais bon, on n'allait pas rechigner. On réussit quand même à ouvrir les yeux, et à lever un bras, même si c'était douloureux mais bon, au moins cela signifiait qu'on était encore vivant.


"Doucement Sergent, j'ai l'impression d'être dans un mixer géant."

Normal après tout, il n'était pas franchement opérationnel pour l'occasion. Toujours est-il que lorsqu'elle lui posa la question de savoir s'il pouvait se lever, en fait il ne répondit même pas. Il posa les pieds au sol, avant d'essayer de se relever et d'échouer malencontreusement sur le sol, affalé.

"On dirait que non."

On n'avait pas franchement l'air de tenir debout, mais bon, il continuait quand même d'essayer, merci à ses bras et ses mains, de l'aider à se tenir à peu près correctement. Tiens ça tanguait sévère dans les environs, faudrait arrêter la boisson un jour. Même si on n'avait rien bu. Enfin au moins maintenant il était debout, même si un peu d'aide ne ferait pas de mal pour le rester.

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître Du Jeu

¤| Le Maître Du Jeu

avatar

Messages : 183
Activité : 16812
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Jeu 29 Oct - 18:46

Le Consul dans toute sa splendeur fit signe à ses gardes d'obéir à ce que venait de dire Clare. Nul doute que visiblement le Consul souhaitait qu'ils arrivent finalement à s'entendre et que l'on passe au delà de tout ce qui venait de se passer. Il l'espérait, reste à savoir si cela arriverait en fin de compte.

"Faites venir une équipe ! De suite !"

Nul doute que les gardes ne cherchèrent même pas à discuter puisque deux d'entre eux partirent comme s'ils avaient le feu aux fesses. En attendant en tout cas, de son côté Adar restait en retrait, préférant observer son père, après tout, peut-être que cela serait lui le prochain Consul. Enfin, il souhaitait le devenir, il restait encore à voir s'il en avait les capacités. Toujours est-il que le Consul n'en perdait pas de sa diplomatique habituelle, malgré les discours mordants de certains, d'autant plus qu'il pouvait comprendre qu'ils aient l'esprit de revanche, voir de vengeance pour l'occasion. Adar en tout cas, ne préféra même pas répondre à Gorkina. Il savait qu'elle essayait de quoi déjà ? Bien il n'entrerait tout simplement dans le jeu, de toute façon son père lui faisait visiblement signe de la fermer, discrêtement bien entendu. A celui-ci de parler.

"Le Capitaine Elias sera puni pour ses fautes commises, d'ici là, il est consigné dans ses quartiers personnels avant la décision du Conseil."

Est-ce que cela les apaiserait ? Bonne question, le Consul n'en savais strictement rien, enfin de toute façon pour le moment, on n'eut pas vraiment à s'en préoccuper, trois personnes arrivèrent en courant, apparemment du personnel médical si on en jugeait par leur tenue et leur matériel. Peut-être bien plus sophistiqué que celui de la Terre tiens. En attendant le médecin allait osculter son patient déjà.

"Par Freya ! Qui a osé lui faire ça !!!!"

Le médecin n'était pas franchement ravi, et à vrai dire, il savait parfaitement de qui il s'agissait mais il n'avait pu retenir cette exclamation, enfin toujours est-il qu'il fit signe à Clare de se reculer.

"Reculez s'il vous plait. Cet homme a besoin de soin et pas de réconfort."

Assez rustre quand même le médecin, mais c'était pour dire d'avoir son patient bien à lui, l'allongeant à nouveau sur la banquette, il plaça un petit objet circulaire dans la pomme de sa main avant de la faire circuler le long du corps de Grant. Une vive lumière blanche en sortit de cet objet, parcourant la surface du corps de Grant tandis que le médecin, les yeux fermés, avait l'air pleinement concentré.

En attendant le Consul allait reprendre la conversation notamment avec la plus jeune, qui semblait aussi la plus disposée à la discussion.


"Notre médecin le soigne actuellement, veuillez me suivre, votre ami nous rejoindra par la suite, une fois que le médecin en aura fini. Nous pouvons dès à présent commencer à discuter n'est-ce pas ? Après tout ce n'est pas tous les jours que nous rencontrons un peuple sachant se servir de l'anneau."

En tout cas, bien que cela n'ait pas l'air d'un ordre, on les encourageait vivement à suivre le Consul dans les couloirs, Grant en attendant continuait à se faire soigner, cela prendrait peut-être un peu de temps visiblement, jusqu'au moment ou le médecin acceptera de dire ce qu'il en ait quand même.

"Je vous en prie, je présume que vous avez bon nombre de questions à nous poser, et nous également, il serait avantageux de parler de cela tout en marchant en direction de vos quartiers. Cela vous permettra de remarquer que nous ne manquons pas tous d'hospitalité, le Capitaine Elias est un fervent défenseur des traditions, les inconnus venant par la Porte doivent être chatiés. Je pense plus qu'il faut s'ouvrir sur les autres, bien que nous n'ayons aucun mal pour voyager de galaxie en galaxie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Gorkina

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3
avatar

Messages : 1313
Activité : 203086
Date d'inscription : 19/10/2009
Localisation : Au SGC ou en mission.

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Jeu 29 Oct - 19:20


La russe assista à l'émouvante scène du héros qui tente de minimiser son calvaire. Levant les yeux au ciel, elle ne put s'empêcher de pense que le Major était bien comme tous les amrécains. Des comédiens, même si elle ne minimisait pas ce qu'il avait vécu. Un équipe médical débarqua et prit en charge le major Grant. Vu leur matos, il serait très probablement sur pied très rapidement. Pendant ce temps, le Grand Consul tentait d'établir un contact courtois avec Iris. De son côté, Adar semblait très en retrait, un peu comme un enfant qui admire son père et qui souhaite apprendre à être un homme. Il fallait dire que le charisme de l'homme était plus que présent. D'ailleurs, il proposa aux femmes de les suivre.

- Le Grand Consul: Notre médecin le soigne actuellement, veuillez me suivre, votre ami nous rejoindra par la suite, une fois que le médecin en aura fini. Nous pouvons dès à présent commencer à discuter n'est-ce pas ? Après tout ce n'est pas tous les jours que nous rencontrons un peuple sachant se servir de l'anneau. Je vous en prie, je présume que vous avez bon nombre de questions à nous poser, et nous également, il serait avantageux de parler de cela tout en marchant en direction de vos quartiers. Cela vous permettra de remarquer que nous ne manquons pas tous d'hospitalité, le Capitaine Elias est un fervent défenseur des traditions, les inconnus venant par la Porte doivent être châtiés. Je pense plus qu'il faut s'ouvrir sur les autres, bien que nous n'ayons aucun mal pour voyager de galaxie en galaxie.

La russe s'empressa d'emboîter le pas du Grand Consul. Elle avait hâte de quitter cette pièce et de découvrir un peu plus sur ce monde. Le major était entre de bonne main et elle ne pouvait plus faire grand-chose pour lui. Par curiosité, elle demanda à leur hôte ce qu'il sous-entendait par il faut s'ouvrir.

- Svetlana Gorkina: Vous ouvrir aux autres ? J'espère que vous ne confiez pas la prise de contact à votre Capitaine Elias. Au fait comment appelle-t-on, votre peuple ? C'est pour le rapport que nous aurons à rendre à nos supérieurs. C'est mieux d'utiliser votre nom plutôt que de dire les habitants de P7C-548, vous ne croyez pas ?

Svetlana ne cherchait pas à découvrir quoique ce soit. Elle pensait vraiment à son futur rapport et comment présenter les choses afin de ne pas dire qu'ils avaient tout foiré au début. Maintenant, il fallait rattraper le coup pour transformer cette mission en une réussite. Mine de rien, Svetlana observait les couloirs et les rares paysages visible par les fenêtres. De cette façon, elle tentait de construire mentalement une carte des lieu au cas ou. Certes, cela resterait assez approximatif, mais c'était mieux que rien. De cette façon, elle pourrait mieux se repérer.

- Svetlana Gorkina: Au fait Grand Consul, ces déchus, vous les avez revus récemment ou pas ? Car depuis le début, Elias et ses hommes étaient certain que nous en étions. Quelle a été leur crime réelle pour susciter une telle haine ? Je ne pense pas que chercher un nouveau monde où vivre puisse tout expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clare Fang Yin

¤| Sergent - US Army - SG-2

¤| Sergent - US Army - SG-2
avatar

Messages : 474
Activité : 17058
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 30
Localisation : SG-C

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Jeu 29 Oct - 19:59

Quand Richard chancela et manqua de s'affaler, Clare grimaça et fit du mieux qu'elle put pour le retenir. Les muscles, ça pesait lourd. Une équipe médicale finit par pointer son nez au pas de course.

"Reculez s'il vous plaît. Cet homme a besoin de soin et pas de réconfort," lâcha un médecin pédant sur un ton fort désagréable.

La chinoise se retint de justesse de lui enfoncer violemment son coude dans le nez pour le punir d'avoir sous-entendu qu'elle faisait preuve à l'égard du Major d'une sensiblerie quelconque. C'était le chef, point final.
Lorsque le Grand Consul les invita à les suivre, elle ne fut néanmoins pas super partante pour laisser leur camarade une nouvelle fois seul avec ces inconnus. La dernière fois, ça n'avait pas tellement réussi au militaire.
Une fois encore, elle réfléchit et fit la part des choses. Clare n'était pas une négociatrice. Elle n'avait pas beaucoup d'estime pour la diplomatie et n'aimait pas trop entendre papoter à tous bouts de champ. En plus, parlementer sans arme à la main au cas où les choses tourneraient mal ne lui disait rien qui vaille. Elle aurait voulu s'assurer que ces tarés n'essayent pas d'injecter des trucs pas nets à Richard pendant leur aparté mais elle savait qu'elle devait rester auprès de leur championne des civilisations parce que mine de rien, c'était non seulement le membre le plus vulnérable de leur équipe mais aussi celui qui était le plus à même, à force de discours, de tous les sortir de ce merdier. C'est ainsi qu'elle s'auto-nomma garde du corps de la petite Iris, au moins jusqu'au retour de Richard.
En se relevant, elle faillit tapoter l'épaule du Major pour lui souhaiter tacitement bon courage mais se retint. Un contact de ce genre ne pourrait pas lui faire grand bien vu son état. Et puis, elle ne voulait pas donner de fausses idées à ce gros c** de médecin qui la trouvait encombrante. Quand même, pendant qu'il lui tournait le dos, elle eut un rapide sourire rassurant pour le chef et retourna auprès de ses camarades.
Svetlana commença à poser des questions pertinentes. Clare n'en avait qu'une seule. Elle mit ses mains sur ses hanches et se campa bien sur le sol dans ses rangers avant de demander d'une voix faussement polie :

_ Puisque nous sommes vos hôtes, nous n'avons réciproquement plus rien à craindre. On voudrait récupérer notre équipement s'il vous plaît.

Okay, ce n'était pas une question. Elle avait néanmoins visé juste en reprenant les mots du Grand Consul. Il pouvait difficilement refuser. Et puis, elle n'avait pas vraiment dit « armes », c'était trop agressif. Le mot « équipement » les incluait et il semblait plus inoffensif. De plus, Clare savait être raisonnable.

Ensuite, elle se tourna vers Iris et ui lança un regard qui semblait dire : « Ok. C'est comme toi qui te démerdes avec ce mec. Je le suis si tu le suis. » De son coté, l'ardeur Svetlana avait l'air d'avoir relativisé et elle avait su afficher ce qui pouvait aisément passé pour un semblant de calme. Tutefois, Clare sentait distinctement qu'elle était plutôt passée en mode 'qui vient à point à qui sait attendre' et elle allait suivre son exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Laranssay

¤| Aliens/Réfugiés - SG-C



Messages : 681
Activité : 17454
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Ven 30 Oct - 20:36

A l’arrivée du médecin, Iris s’était tournée vers Richard. Son inquiétude était réelle et se mélait à une certaine culpabilité de n’avoir pas encore été voir comment il allait. Bien sur il y avait aussi des priorité du point de vu de leur sécurité, qu’elle esperait pouvoir assoir avec l’aide des deux terriennes, mais quand même. C’était Richard. Elle allait prendre de ses nouvelles quand le médecin local vira, il n’y a pas d’autre mot, sans aménité Clare qui tentait d’aider le militaire à se relever. Visiblement, la galanterie n’était pas le fort de cette planète. La jeune fille se contenta donc de se rapprocher de l’asiatique.

- C’est aussi vilain que ça en a l’air ?

Le praticien utilisait un objet qui rappelait à Iris l’artefact de guerison goa’uld. Comme lui, l’objet sembler puiser dans le mental de celui qui soignait pour prodiguer les soins. L’avantage de ce genre de méthode, c’est qu’elles étaient rapides.

Le consul avait repris la parole pour les inviter à le suivre, mais l’idée de ne plaisait pas à notre édorke qui avait beau être la plus jeune du groupe, n’en avait pas moins appris à développer une certaine méfiance quand elle sortait d’une geôle, fut elle futuriste. C’est pourquoi elle se tourna vers les deux militaires


- IL faudrait peut être que l’une d’entre vous aille avec lui. Il n’est pas pour l’instant en mesure de se protéger lui-même, même si je suis persuadée que cette idée va lui paraitre risible au prochain sprint. Qui se dévoue pour supporter la mauvaise humeur et le mauvais humour du major grant ?

A dire vrai, si Iris n’avait pas eu conscience de son évidente infériorité en la matière, elle l’aurait bien fait elle-même, mais ce n’était pas le cas. Elle savait que dans cette situation , elle n’était pas à la hauteur.

Quelque soit la réponse de ses deux compagnes et avant celle du consul, elle se tourna vers lui pour répondre.


- L’anneau est un cadeau de nos ancêtres. Ne pas l’utiliser serait leur manquer d’honneur. C’est pour cela que nous l’utilisons à des fins de recherche et non de conquête.

Enfin ça, c’était à voir … mais ça sonnait mieux que « on va tous vous tuer ! »

- C’est un fantastique outil de connaissance. En avoir peur résulte surtout d’un vieux traumatisme que vous n’avez visiblement pas réglé. Surtout pour des faits qui semblent si lointains.

Pour le reste, elle attendit les réponses aux questions et demandes de la russe et de l’asiatique. Pas posée vraiment de la façon la plus diplomatique, mais ça avait au moins le mérite d’être clair. La jeune fille lança de nouveau un regard inquiet vers Richard avant de prendre la suite du consul qui semblait vouloir leur montrer de nouveaux quartiers. Avec un peu de chance, on ne risquerait pas de s’y carboniser en passant la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître Du Jeu

¤| Le Maître Du Jeu

avatar

Messages : 183
Activité : 16812
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Ven 30 Oct - 21:08

A vrai dire actuellement, l'équipe, enfin la partie féminine de l'équipe du SG-C, ce qui représente malgré tout les trois quart de l'équipe, était confortablement escortée par la garde personnelle du Grand Consul et avec le Grand Consul à leur côté. On les avait un peu poussées à laisser Grant se faire soigner, histoire de ne pas déranger finalement le médecin durant son travail, d'ailleurs ce fut expliqué.

"Il est préférable que vous nous suiviez. Notre médecin n'aime pas qu'on rode autour de ses patients, je crois que c'est une déformation professionnelle. Il ne craint rien, rassurez vous."

Toujours est-il que la marche continua le long des couloirs qui se ressemblaient tous. Certes le design était clairement Ancien en tout cas, notamment au niveau éclairage, mais bon après ce n'était pas vraiment le plus important dans cette exploration n'est-ce pas ? Au bout de quelques instants, ils atteignirent une sorte de téléporteur, comme ceux sur Atlantis. Bien qu'ils soient malgré tout différent. Le Grand Consul leur fit signe de pénétrer à l'intérieur avant de les suivre puis d'activer la direction à prendre. A vrai dire, ils ne sentirent rien durant le voyage, c'était comme si cela n'avait pas duré plus d'une micro-seconde, mais mine de rien on avait changé de lui. On se trouvait désormais sur un large balcon donnant accès à des appartements d'un côté, et de l'autre sur la ville et sur son développement. En tout cas c'était clairement ancien, bien que les vaisseaux, transporteurs n'avaient pas la forme des jumpers, ceux qui se trouvaient dans les alentours si on observait la vue sur la ville, correspondaient assez. Enfin pour le moment le Grand Consul reprit la parole.

"Nous sommes les Elus. Les Déchus commencent à faire à nouveau parler d'eux depuis quelques mois, années, exactement, je ne sais pas. Ils ont déjà essayé à plusieurs reprises de coloniser par la force plusieurs planètes sous notre fédération. Une guerre est déclarée depuis lors, nous sommes tous un peu à cran à cause de cela, je pense que vous le comprendrez.

Ils n'ont pas fait que chercher un nouveau monde, ils nous ont abandonné, nous laissant là sans technologie, sans possibilité de partir, ils avaient récupéré la Porte des Etoiles. Fort heureusement plusieurs des notres avaient réussi à occulter une de nos cités, mais nous avons perdu beaucoup pour tout remettre en ordre. Ils ont causé presque l'éradication de notre peuple avec leur départ égoiste."


Toujours est-il que pour le moment, il s'arrêta face à deux portes, apparemment cela menait à deux appartements bien distincts. Visiblement l'ouverture se faisait simplement en passant sa main sur la sorte d'ouverture de couleur bleue, un système de reconnaissance par mouvement certainement, va savoir. En tout cas le Grand Consul continua sur sa lancée.

"Tout votre équipe se trouve dans vos appartements. J'ai pris la peine de vous donner deux de nos appartements, j'espère que cela vous conviendra. Vous vous arrangerez entre vous pour le reste."

En effet ce qu'on appellait appartement chez eux, c'était plus une grande chambre, souvent avec un seul lit, double le lit forcément, mais à part la chambre et une salle de bain, il n'y avait rien d'autres. Armoires oui, mais pas plus, pas de cuisine, rien. C'était juste histoire de se reposer en tout cas.

"Un de mes serviteurs viendra vous chercher quand le dîner sera prêt, en attendant, faites comme chez vous."

Et sans attendre d'avantage il prit congés. Et malgré le fait qu'ils soient tous des invités, il restait malgré tout deux gardes quand même au niveau du téléporteur, genre que malgré tout, ils n'avaient pas totalement confiance dans ces nouveaux invités. Ou alors ils étaient simplement prudents. Enfin maintenant elles étaient seules.

Du côté de Grant, le médecin finit d'utiliser son appareil, la plupart des blessures avait été soigné, il ne restait visiblement que quelques traces des brûlures dans le dos, mais l'appareil ne pouvait pas tout enlever. Le reste en tout cas, il n'y paraissait plus rien, désormais Grant était de nouveau opérationnel, c'était toujours mieux que rien, même s'il allait garder des cicatrices dans le dos.


"Bien vous voilà guéri, la prochaine fois, dites leur ce qu'ils souhaitent au lieu de jouer les héros. Ces gardes vont vous accompagner jusqu'à vos amies. Bonne journée."

Pas très commode le médecin, mais en tout cas il avait fait des miracles ou presque, en tout cas il était rapidement parti, et les soldats étaient déjà debout prêts à emmener Grant rejoindre tout le groupe en fin de compte. Ce qui n'allait pas durer longtemps vu la volonté des gardes à obéir au Grand Consul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clare Fang Yin

¤| Sergent - US Army - SG-2

¤| Sergent - US Army - SG-2
avatar

Messages : 474
Activité : 17058
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 30
Localisation : SG-C

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Sam 31 Oct - 10:04

Le Grand Consul était fort en blabla. Il fallait espérer qu'Iris et Svetlana aient été attentives parce que Care n'avait rien écouté du tout. Elle s'était concentrée tout le long sur leur environnement, mémorisant le chemin qu'elles empreintaient et repérant ce qui semblait être des sorties. La chinoise avait toujours besoin de savoir où elle se trouvait.
Leur hôte les conduisit devant ce qu'il dit être leurs chambres et s'en fut en les informant que quelqu'un viendra les chercher lorsque le dîner sera prêt. Ah ouais. Ils étaient carrément invités à manger alors ? Sympa. C'était bien la première fois que ça arrivait à Clare en mission. Avec son amie, le Capitaine Perkins, disons qu'SG-3 était plus habituée aux salutations musclées.

_ Iris, restez ici une seconde s'il vous plaît, demanda avec douceur la jeune femme. Le Lieutenant et moi allons vérifier que tout va bien. Vous prenez la chambre de droite, Lieutenant ? Je regarde celle de gauche.

La précaution était peut-être inutile. Les habitants de P-chépakombien n'allaient pas essayer de les descendre maintenant après toute cette charmante mise en scène, mais c'était quand même dans un protocole de sécurité.
Clare s'engouffra par la porte à leur gauche et gravit silencieusement le petit couloir qui donnait sur l'ouverture de la pièce. Elle vit immédiatement le grand it double, recouvert de leurs équipements. La jeune attrapa la première arme qu'elle vit, en l'occurrence un Colt M1911 qui devait appartenir au Major et procéda à l'ouverture de chaque porte. Ce fut bref. Il n'y avait qu'une salle de bain et des placards. Par paranoia diraient certains, elle vérifia également que le plafond ne soit pas à double-fond. Personne.

Clare reposa le pistolet, prit le petit sac d'Iris qui contenait sans doute son matériel, le ceinturon auquel pendait sn glock, et enfin, tout ce qui était à la russe. C'était facile de s'y retrouver en procédant par élimination parce qu'elle-même utilisait un M4A1 comme Richard et un 45ACP. Elle sortit de la chambre en embarquant le gilet qui contenait les munitions pour l'arme de la russe et un zat pour remettre à chacune son matériel.

_ Tenez, Iris. Vous devriez vérifier que tout y est. Lieutenant, voici les vôtres.

Puis, elle retourna dans la chambre pour examiner les armes qui restaient. Elles avaient l'air en état. Pas de trafiquage. Bon, elle n'allait pas se promener avec son fusil d'assaut dans la cité mais au moins, elle refixa l'holster sur sa cuisse droite et y fourra son inséparable 45ACP. Voilà. Elle se sentait un peu plus rassurée comme ça. En repassant vite fait par la case salle de bain, elle remarqua qu'elle avait un peu de sang dans un coin du front. Elle ouvrit le robinet et le fit partir avec ses doigts. Puis elle s'aspergea tout le visage avant de choper une serviette et d'aller s'asseoir au bord du lit pour réfléchir un peu. Bon, espérons que la suite des discussions sa passe bien. Elle n'avait pas vu beaucoup de gardes dans la cité mais il serait tout de même extrêmement difficile d'en sortir si on devait le faire en urgence...

Clare se releva et alla s'appuyer contre l'encadrement de la porte d'entrée.

_ Que pensez-vous de tout ça, Iris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Gorkina

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3
avatar

Messages : 1313
Activité : 203086
Date d'inscription : 19/10/2009
Localisation : Au SGC ou en mission.

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Sam 31 Oct - 16:48


Le grand consul prenait soin de répondre aux femmes sans trop en dire. Toutes les réponses semblaient véritablement convenue. Pas d'indice, pas d'informations plus utiles que ça pour les militaires. Peut-être que la jeune Iris avait réussit à lier entre les lignes et comprise certaine chose, car la russe était larguée. La diplomatie ce n'est pas sa tasse de thé, elle préférait les bonne bagarre ou de l'action que l'on trouve sur les champs de bataille. Heureusement qu'elle n'était pas chef d'un groupe d'exploration, avec il y aurait probablement plus de rapport de bataille que de rapport diplomatique. Ou bien il fallait lui adjoindre un diplomate pour arrondir les angles. De toute façon, dans le cas présent elles étaient toujours prisonnières des "élus", une cage dorée, mais c'était toujours une cage.

Une fois seule, l'asiatique mis en place une sorte de plan d'exploration des chambre pour éviter toute mauvaise surprise. Elle était vraiment à fond dans son truc et elle entra avec précaution dans la chambre de gauche. Fouille systématique de chaque recoin et tout le tralala. De son côté la russe entra dans la pièce avec un minimum de prudence sans en faire tout un foin. Un rapide coup d'oeil lui permit de voir que les équipements n'étaient pas là. Ils devaient se trouver dans la chambre de gauche. Le lieutenant ressortit de la pièce pour rejoindre Clare. Elle se retrouva nez-à-nez avec la jeune femme qui était en train de rendre son équipement à la "gamine". En voyant la russe, elle alla chercher l'équipement de celle-ci. Svetlana récupéra son matos et alla dans la chambre de droite pour tout passer en revue. Après une étude d'environ dix minutes de son matériel, la russe fut contente de remarquer que rien ne semblait endommagé ou saboté.

Le lieutenant Gorkina décida de laisser son P90 et son fusil de précision dans un placard, mais de garder avec elle son pistolet et son couteau de combat. Il était clair qu'ici les arme conventionnelles ne serviraient à rien ou presque. Cependant le fait d'avoir son pistolet lui donnait une certaine sensation de sécurité et son couteau était comme une seconde peau pour elle. Bref, elle avait choisi d'alléger son équipement le temps que l'es explorateurs humains resteraient dans la citée. En plus cela permettrait à Iris de faire de la diplomatie plus facilement en montrant qu'il y avait une certaine confiance, même si ce n'était pas vraie du côté de la russe. Elle n'avait absolument pas confiance en ces gens, mais faisait tout comme. Elle fouilla dans son équipement pour prendre un bout de feuille et un crayon afin d'écrire un petit truc à l'intention de Clare.


Citation :
Sergent, il faut faire attention à ce que l'on dit. Il
y a peut-être des micros que l'on ne peut détecter à
cause de la différence technologique entre nos deux
peuples. Je ne leur fait pas du tout confiance, mais de
façon à laisser le plus de manoeuvre possible à Iris,
je fais comme si de rien n'était. Suivant la tournure
des événements, il faudra peut-être agir. Il faudra se
tenir prête à agir en même temps que moi si cela
s'avère nécessaire.

Svetlana sortit de la chambre en trombe et s'engouffra dans celle de gauche. Elle attrapa le sergent par un bras et sans la laisser parler lui fit signe de se taire. Le lieutenant lui tendit un bout de papier et quitta la pièce sans rien dire pour retourner dans le couloir et admirer la cité par les baies vitrées et aussi pour surveiller mine de rien le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Laranssay

¤| Aliens/Réfugiés - SG-C



Messages : 681
Activité : 17454
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Dim 1 Nov - 19:19

Le consul, même s’il semblait avare de renseignements, avait tout de même donné à notre féminine cohorte tout un tas de renseignements historique la que l’édorke avait emmagasinées en les reliant entre elles et avec ce qu’elle savait déjà. Les couloirs qu’ils traversaient, ce qu’ils voyaient retenait plus son attention, bien que de façon discrète et dans une optique bien différente de celle de ses camarades. Si la jeune fille aurait sans problème été capable de dessiner un plan des endroits ou ils étaient passés, la n’était pas son intention. Elle trouvait dans les lignes, les éclairages, les matières quelque chose qui lui rappelait sa propre planète, alors même que les technologies employées, l’architecture et l’orientation des deux civilisations étaient clairement différentes. Ici, tout était issu d’une influence purement ancienne.

Et autre chose retenait son attention : la Porte des étoiles. Comment se faisait il, s’ils avaient une cité volante, que la Porte des étoiles n’y fut pas située ? Ou alors ils l’auraient déplacée ? Travail cyclopéen pour un peuple qui avait du tout reconstruire.


- Je vois que question technologie votre peuple a largement récupéré. Les zones de teleportation ne sont pas le concept scientifique le plus simple à mettre en place.

Il semblait d’ailleurs les faire sortir de nulle part sur un balcon, et d’où deux portes menaient sans doute aux appartements dont il avait parlé. Il avait passé la main devant une sorte de serrure électronique, ouvrant les deux portes et découvrant deux sortes de grandes chambres dotées chacune d’un grand lit double.
Iris était cependant plus intéressée par la grande baie qui donnait sur la ville, révélant son architecture, sa composition, sa configuration et un aperçu des techniques. Elle avait en mémoire les grandes cités volantes des Anciens ou volaient des jumpers (selon le nom terrien) et reconnaissait dans les tours, les formes et la façon de faire les choses en grand l’influence évidente de leurs ancêtres commun. De hautes tours gracieuses et légères s’élançaient dans les cieux, disposés de façon à ne pas nuire à une certaine sensation de liberté, et de petits vaisseaux slalomaient et circulaient dans les parties plus ou moins hautes de la cité.
La jeune fille se retourna vers le consul quand celui-ci pris congé, le saluant de nouveau d’un mouvement protocolaire. Elle nota au passage qu’il était reparti seul. Les deux gardes, eux, étaient restés.

Iris allait visiter la chambre quand Clare lui intima gentiment de rester dans le patio, commandant à la russe de l’aider à procéder à une fouille complète des chambres. L’édorke hocha la tête et retourna vers le balcon pour étudier de nouveau la cité. Aucune rue, aucune artère piétonne n’était visible d’ici. Mais elle se rappelait que dans les cités anciennes, il n’y avait plus assez de place pour marcher entre les immeubles : on marchait en dessous. Les jardins étaient suspendus ou intérieur, mais les villes étaient étriquées et peu à l’échelle humaine, d’où une nécessaire recréation d’un espace ouvert … a l’intérieur.

Elle s’appuya sur la rambarde, le vent jouant doucement dans ses cheveux. La hauteur du balcon, soit dit en passant, n’invitait pas vraiment à une fuite en rappel. IL fallait s’appeler Sheppard pour faire de la varappe sur une tour ancienne, mais la jeune fille ne connaissant pas le digne John, elle ne pouvait le savoir.

Ces pensées furent interrompues par le retour de la chinoise avec leurs effets, qu’elle rendit à chacun. Svetlana avait également terminé sa reconnaissance et semblait récupérer avec une certaine volupté son matériel. Elles se rééquipèrent sous les yeux des gardes


- Tout est la. ordinateur, scanner à main, camera, Ah tiens ! mes twix aussi. Quelqu’un en veut un ?

La jeune femme alluma l’ordinateur qui répondit doucement à la sollicitation, faisant ronronner son petit ventilateur et son disque dur très haute capacité. Tout était en place et en ordre. Elle manipula quelque peu l’appareil avant d’en refermer le capot.

- C’est bon pour moi. Tout fonctionne !

Elle n’eut cependant pas le temps de répondre à la question de l’asiatique que la jeune russe avait attrapée celle-ci pour la happer dans la chambre et lui remettre quelque chose. Iris était curieuse mais ne se voyait pas demander devant des gardes armés quelles informations top secrètes elles échangeaient … ce qui était fort rageant. Aussi entra t elle dans l’autre chambre et posa t elle son sac sur le lit avant de la visiter à son tour.
Finalement, elle revint vers le patio, sa théorie en tête, pour l’exposer.


- Nous sommes sur une planète qui a du être importante lors de l’exil des Anciens, et qu’ils ont colonisée avec pas moins de 2 cités volantes. Ces cités n’étant malgré tout pas légion, on peut pense qu’il y avait ici quelque chose qui rendait la planète plus propice à l’habitation que la Tori par exemple. Tout ce que nous traversons dénote d’une influence très majoritairement issue des anciens. Même la technologie en est une évolution.


Elle avala un morceau de barre chocolatée avant de reprendre.

- Une situation de crise totalement ingérable, apparemment d’ordre virale, s’est abattu sur la population qui avait essaimé hors des cités originelles. Comme souvent dans ce genre de cas, certains se sont estimés devoir sauver toute la civilisation en se sauvant eux même, et ont fait appareiller l’une des cités sans rien dire à personne et on laissé les autres se débrouiller comme ils pouvaient. D’après ce qu’a dit le consul, j’imagine que la technologie n’était pas partagée et qu’elle restait dans les cités, alors que les villes alentours ne faisaient que bénéficier des retombées. Au départ de la cité, c’est toute l’organisation de cette civilisation qui a du s’effondrer.

Nouveau morceau de chocolat

- Ils ont cependant réussi à garder la seconde cité. On peut se demander si c’est suite à une manœuvre ou par abandon de cette cité, mais elle est restée sur place. Il est probable que son étude a permis de retrouver petit à petit le savoir perdu et de recréer la civilisation perdue. Visiblement, le départ de la cité a donné lieu à d’âpres combats à une sérieuse rancœur qui a été mythifiée. L’utilisation de terme comme « Elus » ou « Déchus » montre qu’ils ont donné un aspect presque divin à cette histoire.

Elle croqua pensivement dans ce qui restait de sa barre de chocolat

- ce qui m’intrigue c’est la crainte de la porte des étoiles ainsi que son positionnement hors de la ville alors que toutes les cités je pense avaient de quoi protéger cet accès hautement stratégique. OU alors ils auraient déjà crée une porte hors la ville, ce qui signifierait que les cités originelles étaient des endroits interdits ?

Fin de la barre de chocolat

- par ailleurs je suis assez étonnée d’un retour de ceux qui sont partis dans une optique de reconquête. Les Anciens n’ont jamais été axés sur ce genre de relations. Si ces deux factions s’affrontent, vu les technologies auxquelles ils ont accès, on a pas intérêt à rester au milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 407115
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Dim 1 Nov - 19:41

Il était d'un sympathique ce médecin, non vraiment. Bon une chose était sure, désormais il avait l'air rétabli. En observant bien ces différentes blessures, il n'avait rien de méchant apparemment. A croire qu'eux aussi avaient le pouvoir de guérison des anciens. Non car mine de rien, on avait beau avoir morflé durant ce petit interrogatoire, on n'avait pas oublié malgré tout d'écouter et d'observer. Et nul doute qu'ils n'étaient en tout cas pas des descendants des Goa'ulds. vu leur niveau de technologie et la structure de leur civilisation, c'était ancien. Enfin il avait plus basé son observation sur la technologie, le reste ce n'était pas vraiment ce dont il était le plus capable de toute façon. Les civilisations, sauf si elles ne leur causaient aucun mal et qu'elles n'étaient pas un ennemi, on préférait les voir réduire. C'était dur mais c'était comme cela.

Il se redressa, se regardant sous toutes les coutures, non aucune blessure de visible à première vue en tout cas. Bien toujours est-il qu'il ne fallait pas faire attendre ces chers gardes qui l'attendaient. Il s'avança vers eux sans un mot de toute façon. Et à vrai dire, ils avaient plus l'air forcé de faire leur travail qu'autre chose, suffisait de voir leur figure finalement. Ils préféraient certainement le taper en fin de compte. D'ailleurs, ils ne se gênaient pas pour le pousser à avancer plus vite, histoire d'en être débarrassé. Le voyage jusqu'aux appartements se fit beaucoup plus rapidement que prévu, et disons qu'ils l'oublièrent une fois débarqué sur le balcon, le poussant même pour dégager du téléporteur. Se retournant vers eux, il hésita à leur foncer dedans, mais ce n'était pas vraiment une solution pour le moment.

D'autant plus qu'entre les deux gardes chargeaient de le diriger jusque là, puis les deux en faction on était légèrement en sous nombre. Dire également qu'on n'avait plus de veste ! C'était du joli, en tout cas il n'était pas d'humeur aujourd'hui. Bien visiblement les deux appartements devaient être à eux, enfin pour ce soir en tout cas. Ayant sa tête des mauvais jours, il pénétra dans la première, un peu de mal à savoir comment cela s'ouvrait, même en tapant du pied dans la porte, on comprit le système par la suite.

Tout d'abord retrouver le matériel, d'ailleurs, cela parlait déjà dans les appartements, Iris avait sa propre théorie sur la situation, lui également d'ailleurs, mais pour l'instant avant de dire quoique ce soit, levant un doigt, il préféra vérifier son matériel, d'autant plus qu'apparemment on l'avait retrouvé. Il fouilla quelques instants, laissant tout le monde se taper la discute, avant de finalement retrouver son matériel. N'étant jamais sur que tout ne fut pas touché, il vérifia les armes en priorité, puis les munitions, et le reste en fin de compte. Tout y était et rien ne semblait saboté une fort bonne chose. Il attacha à nouveau à sa jambe droite avec l'holster son arme de poing, le Colt M1911, et à l'autre jambe le zat. Le reste, cela restera sur le lit, on ne sait jamais si on en avait rapidement besoin.

On revint rapidement là ou la discussion se passait.


"Amis, ennemis, Elus, Déchus, le premier que je remarque qui nous fait des crosses, je lui balance un pruneau entre les deux yeux. Et on se casse d'ici."

Quoi ? Il était remonté ! C'était normal n'est-ce pas ? Enfin toujours est-il que oui, il était possible que même ici, il soit surveillé, mais à vrai dire, il avait préféré dire cela tout haut en fin de compte, au moins s'ils écoutaient, ils étaient fixés sur ses intentions. Il ne leur faisait pas confiance pour le moment, et le faisait bien comprendre.

"On réfléchira plus tard à ce qui se passe entre ces Elus et ces Déchus. Même si on vient de se retrouver en plein milieu de ce foutoir. Votre avis ?"

On parlait notamment aux deux militaires, lui n'avaient pas vraiment été en état de suivre les différentes conversations avouons le. Il voulait en savoir plus au niveau potentiel militaire, l'histoire concernant ce qui se passait, on en parlera plus tard. Si on avait le temps bien sur.

"Iris, gardez ça pour vous ou pour votre magnétophone. Tant que je n'ai pas de données officielles, je ne crois personne. On en discutera à la base."

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître Du Jeu

¤| Le Maître Du Jeu

avatar

Messages : 183
Activité : 16812
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Dim 1 Nov - 20:06

Les appartements ne possédaient pas de micros en attendant, malgré tout les deux gardes étaient toujours présents au niveau du téléporteur comme si finalement ils restaient surveillés. Enfin toujours est-il que pour le moment, tout le monde pouvait parler tranquille, enfin jusqu'au moment ou l'on viendra les chercher bien entendu. Enfin toujours est-il qu'il n'y avait rien à signaler dans les alentours, sauf bien sur l'architecture et la technologie clairement Ancienne dirons nous. La plupart des commandes étant par détecteurs de mouvement comme les lumières ou simplement par un toucher, ou encore par la pensée. A croire même qu'ils étaient plus évolués que les Anciens car les sytèmes basaient sur les jumpers, existaient dans la cité, même si c'était plus pour le quotidien actuellement.

Enfin toujours est-il qu'alors que tout le monde discutait actuellement, ils furent tous téléportés en direction d'une salle. Apparemment une salle de repas, une salle de bal voir. Ou on recevait les officiels. Il suffisait de voir la décoration, la table mise à l'honneur actuellement, ainsi que les serviteur, domestiques ou plutôt serveurs et le reste de présents dans les parages. Ils avaient prévu la totale pour l'occasion, d'ailleurs le Grand Consul était déjà présent, souriant et levant les bras. Se trouvait également de présents le gratin de leur conseil dirons nous. Mais cela personne ne le savait.


"Ah ! Mes amis, laissez moi vous présenter nos étrangers venant de l'anneau et d'une autre planète."

Hélas pour le moment le Grand Consul ne connaissait pas encore les noms et grades de chaque membre de cette équipe SG, d'ailleurs, il faudrait réparer cette erreur non ?

"Mesdames, et Monsieur, je vous présente notre conseiller à la défense Mallar, notre conseillière à l'éducation, Elita et notre conseiller à la recherche, Salis."

Le tout en désignant trois personnes présentes près du Grand Consul. Celui de la défense paraissait fortement être un militaire d'après son air froid, hautain, et son regard plus que suspicieux, il faisait également dans la cinquantaine. Celle de l'éducation ressemblait à une institutrice, celle qui aimait toujours les enfants, bien que maintenant elle atteignait un certain âge également, tandis que celui à la recherche avait un regard plus curieux et certainement plus jeune également. Tous étaient en tenu officielle pour l'occasion. En attendant, il fallait faire les présentations quand même.

"Pardonnez nous, nous ne connaissons pas vos noms. En attendant prenez place, vous souhaitez un rafraichissement ? Des explications ?"

Il souhaitait vraiment faire bonne impression, et pour l'instant, les trois conseillers n'avaient pas l'air de vouloir encore entamer la conversation, peut-être que par la suite. Enfin toujours est-il qu'entre temps, une porte s'ouvrit, du côté du Grand Consul. Arriva sur place, le Capitaine Elias. Saluant le conseiller à la défense avec la déférence due, il s'approcha du Grand Consul pour lui murmurer quelques mots avant que celui-ci n'hoche simplement de la tête et désigne l'équipe SG.

"Je souhaiterais faire mes excuses concernant le traitement que vous avez subi, j'ose espérer que cela ne se reproduira plus de ma part. J'espère que cela n'entachera pas nos futures relations amicales."

D'ailleurs, il s'avançait pour serrer la main à Grant. Et si quelqu'un tentait quelque chose avant qu'il ait atteint Grant, les gardes étaient présents dans la salle pour mettre hors d'état de nuire cette personne avec quelques unes de leurs armes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Gorkina

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3
avatar

Messages : 1313
Activité : 203086
Date d'inscription : 19/10/2009
Localisation : Au SGC ou en mission.

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Lun 2 Nov - 1:09


La russe n'écouta que d'une oreille très discrète ce que la jeune Iris avait à avancer comme hypothèse sur ce peuple et sa situation. En plus le major arriva et il commença par inspecter son matériel. A son retour parmi le groupe il annonça la couleur à haute voix. Il n'était pas prêt à accepter une autre séance de discutions en tête-à-tête avec la Capitaine Elias ou tout autre représentant de se peuple. Il était de mauvaise humeur et cela se comprenait après ce qu'il avait vécu. Dans le même cas de figure, Svetlana aurait probablement déjà péter un cable. Le major revint à un sujet terre-à-terre et demanda l'avis de tout le monde avec un intérêt particulier pour ce que pensez les soldats.

- Svetlana Gorkina; Personnellement, je serai d'avis de quitter cet endroit le plus vite possible. Si on veut entretenir des relations diplomatiques avec eux on peut toujours garder contact avec eux via le MALP. Par contre je doute qu'ils nous laissent partir comme ça. Je crains qu'il nous faille un peu de patience ou alors de l'audace pour nous frayer un chemin jusqu'à la porte des étoiles.

Et oui, la russe était assez pragmatique. Elle ne les aimait pas ces Elus et elle ne leur faisait absolument pas confiance. Cependant, elle savait parfaitement que les humains ne ferait pas le poids face à eux s'ils voulaient partir sans permission. Par contre avec un peu de patience soit on les laisserait partir, soit une bonne opportunité se présenterait. Puis les MALP devait bien servir à quelque chose quand même. N'avait-il pas été fait pour ce genre de situation ? De tout façon la conversation ne s'éternisa pas, car le groupe d'explorateur fut téléporté dans une grande salle. où se trouvait un certain nombre de personne dont le Grand Consul.

La salle ressemblait à une grande salle de bal ou des fêtes. Elle était richement décorée et une immense table y était dressée. Il était fort probable que c'était bientôt l'heure de manger et que la présence de voyageur était une bonne occasion de faire une réception officielle. D'ailleurs le Grand Consul présenta les convives les plus importantes aux humains. Ces gens semblaient peu bavard et assez froid.


-Svetlana Gorkina; Je suis le lieutenant Gorkina, enchantée de faire votre connaissance.

Ce n'était pas totalement vrai, mais il fallait se montrer courtoise et aimable si on voulait avoir une chance de sortir d'ici. Ce fut à ce moment que l'impensable se produisit. La Capitaine Elias fit son apparition dans son costuma d'apparat. Il prit la parole pour s'adresser aux groupes d'explorateur de la Terre. Il voulait s'excuser de son comportement et se dirigea vers le major en lui tendant la main. Comme si cela allait suffire à effacer les traitements infligés. Svetlana observa la pièce et remarqua une forte présence militaire, comme si on cherchait à les tester pour savoir à quoi s'en tenir avec les visiteurs. Cependant, elle avait un compte à régler avec cet homme. Alors, elle se plaça entre lui et le major pour lui serrer la main en lui adressant la parole.

- Svetlana Gorkina: Capitaine Elias, je suis le lieutenant Gorkina. Vous savez l'une des femmes que vous avez fait jeter en prison et que vous avez menacé de torturer car le major n'avait pas parlé. Je crois que nous avons beaucoup de choses à se dire et à échanger. Rien que pour cela je pense que nos relations seront plus que cordiales.

Ce n'était pas l'envie de le tuer qui manquait à la russe, mais elle savait qu'elle n'aurait même pas le temps de lui mettre une baffe avant d'être maîtrisée par les gardes. Après cet effort diplomatique rare chez la jeune femme, elle se poussa pour aller s'asseoir à table. Juste à côté d'elle se trouvait Mallar, le conseiller à la défense. Il semblait être un homme du même genre que la Capitaine Elias. Discuter avec lui serait très difficile, mais il fallait faire en sorte de glaner des informations et il valait mieux avoir à faire à un militaire qu'à un professeur ou un scientifique. Svetlana étant elle-même un soldat comprendrait mieux le discourt de son interlocuteur et les sous-entendus.

- Svetlana Gorkina: Conseiller Mallar, c'est bien cela ? Je suis ravie de faire votre connaissance. J'espère que les relations diplomatique entre nos deux peuples resteront courtoise malgré un début assez chaotique. D'ailleurs, je ne comprends pas trop qui sont ces Déchus et à quoi ils peuvent bien ressembler. En fait, j'aimerai savoir si au cours d'une de nos explorations nous n'aurions pas eu à faire à eux. Vous savez, on a visité tellement de planète et rencontré tellement de peuple plus ou moins accueillants. Enfin, on a tous le repas pour en parler, non ?

Svetlana ne força son sourire afin d'être le plus franche possible. Ce qui était claire, c'était qu'elle voulait quitter cet endroit et avoir une petite discutions privée avec le Capitaine Elias. Pas forcement dans cet ordre. Tous le monde était à table et les conversations étaient dans l'ensemble assez convenues et sans intérêt. Cependant, Svetlana ne désespérait pas de récolter des informations auprès de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clare Fang Yin

¤| Sergent - US Army - SG-2

¤| Sergent - US Army - SG-2
avatar

Messages : 474
Activité : 17058
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 30
Localisation : SG-C

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Lun 2 Nov - 20:34

Clare lit le papier que lui tendit Svetlana en silence et hocha simplement la tête pour signifier son accord. Elles sortirent de nouveau dans le couloir et Iris commença à faire des hypothèses. La chinoise n'avait pas assez d'ancienneté dans le projet Stargate pour tout comprendre. Elle savait peu de choses sur l'exil des Anciens et autres particularités de l'Univers. Alors elle se contenta d'écouter sans oser s'avancer. Elle refusa le Twix que proposa l'edorke dans un sourire sincère. Elle aimait bien cette petite. Elle avait une façon simple et innocente de faire les choses. Il est vrai que depuis la mort de son fils, elle avait une empathie particulière pour les enfants. Certes, Iris n'était plus vraiment une enfant mais dans la tête de la militaire si, un peu. Pensive, elle jeta un coup d'oeil au tatouage qui cerclait son poignet droit. « Souviens-toi de FenChuan », c'était ce que disaient les caractères chinois. Même sans ce tatouage, elle n'oublierait jamais son défunt fils. Jamais. Même lorsqu'elle sera parvenu à venger sa mort. Une part timide et un peu honteuse d'elle même se demandait si elle pourrait de nouveau donner naissance un jour. Un optimisme d'origine mystérieuse lui assurait que oui et que ce n'était qu'une question de temps. S'il y avait bien quelque chose que sa vie effrontée lui avait appris, c'était que toutes les plaies finissaient tôt ou tard par se refermer. Certes, les cicatrices n'étaient pas toujours très jolies mais au moins la douleur disparaissait.

Le Major finit par pointer le bout de son nez. Les gardes l'éjectèrent de l'espèce d'ascenseur avec une rudesse qui aurait bien mérité qu'il leur retourne un pain. Il passa devant elles sans leur adresser un seul mot pour entrer (à l'instinct ?) dans la chambre de gauche où se trouvait son équipement. Clare vérifia d'un discret coup d'oeil qu'il ne tripotait pas son propr fusil qu'elle avait laissé avec son gilet tactique et ses munitions sur le même lit. Après tout, ils avaient les mêmes. Mais non, Richard vérifia uniquement la sienne, se rééquipa de son précieux Colt et vint les rejoindre dans le couloir.
Ses premiers mots furent des rouspétances à l'adresse de leurs hôtes. La jeune femme le prit pour une autorisation de faire feu si les choses se passaient mal et grava cette permission dans un coin de son esprit. Ensuite, l'homme de l'équipe voulut connaître l'avis du lieutenant russe et le sien. Svetlana pensait que mieux vaudrait qu'ils déguerpissent le plus vite possible d'ici mais fit remarquer avec lucidité que ça n'allait pas être de la tarte. Les regards se tournaient vers le sergent qui allait parler lorsqu'ils furent téléportés ailleurs.

A peine arrivée à destination, Clare avait son 45 ACP en main et pointait l'assistance du canon. Elle embrassa la salle du regard. Aucun de ses compagnons n'avaient réagi. En voyant tous les gardes la pointer à leur tour de leurs armes, elle leva lentement les mains pour signifier qu'elle n'avait pas l'intention de tirer et rangea son bien dans le holster sur sa cuisse en murmurant un juron en chinois.
Le Grand Consul ne se formalisa pas de son geste, pas plus qu'il ne s'excusa de les avoir téléportés contre leur volonté. Il leur présenta deux personnes parmi celles qui se trouvaient à sa table. Apparemment, ils lui tenaient à peu près lieu de ministères. Lorsque le Capitaine Elias apparut et, pire, eut le culot de s'approcher, les yeux bridés de la chinoise s'agrandirent de fureur et elle fit instinctivement un pas vers le Major. Précaution un peu inutile puisque ce dernier n'était plus attaché et était de nouveau en état de se battre. Mais quand même...
Elle fut outrée que le sadique personnage tendit sa main en espérant que sa victime la lui sert puis soulagée de voir Svetlana s'interposer.
Le Consul voulut savoir leurs noms et Clare attendit par respect que ses compagnons aient donné le leur pour lâcher un simple :

_ Sergent Clare Fang Yin.

Cela accompagné d'un petit hochement de tête. Elle laissa les autres choisirent leurs places avant d'aller s'asseoir sur la chaise restante. Svetlana avait déjà entâmé un semblant de conversation avec le Conseiller Mallar à l'air pincé. N'ayant rien de vraiment pertinent à dire, elle préféra conserver le silence et observer la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Laranssay

¤| Aliens/Réfugiés - SG-C



Messages : 681
Activité : 17454
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mar 3 Nov - 0:16

Pendant qu’Iris retraçait ce qu’elle avait compris de l’histoire de cette planète d’après les données que leur avait laissé entendre leur si charmant hôte, qui n’avait donc pas hésité à leur laisser de la compagnie, sans doute de peur que les terriens (et l’edorke !) ne s’ennuient, Richard avait fait un retour remarqué dans les appartements. Vu la façon dont il avançait avec l’air de ne pas porter grande attention aux murs qui pourraient se trouver sur son chemin. Sans un mot, et quasiment sans un regard, avec une tête pas commode, il était passé dans la chambre pour remettre la main sur son matériel. Il était d’ailleurs heureux que personne ne bouge, parce que la jeune fille n’était pas certaine qu’il n’aurait pas fait un massacre à lui tout seul. Ses vetements qui n'avaient pas été réparés par la machine montrait qu'il en avait subit bien trop à son avis, et son humeur était sans aucun doute compréhensible. Iris le concevait, mais qu'y pouvait elle? elle n'allait pas lui sauter dans les bras quand meme ...

Bref, en le voyant ainsi luné, l’édorke, qui avait marqué une pause pour prendre de ses nouvelles, l'avait suivi des yeux en se demandant si il fallait l'interrompre puis avait repris ses explications, ce qui lui avait valu la remarque que l’on sait, et qui ne lui avait plu qu’a moitié. Elle faisait ce qu’on attendait d’elle, et tout ce qu’on lui disait c’était « tais toi et on verra plus tard ». Ok ca n'avait pas été facile pour lui et elle le savait. mais tout de meme! il aurait pu prendre des gants pour la faire taire. Iris n'était ni insensible ni égoiste, mais elle avait fait de son mieux dans cette histoire, et tout ce qu'on lui disait, c'était tais toi. Elle adorait Richard mais quand même!
A dire vrai, la jeune fille était sérieusement vexée … Non mais c’est vrai quoi ? Si c’était pour la faire taire dés qu’elle disait quelque chose, elle était là pourquoi ?? Et puis d’abord depuis quand avait elle besoin d’un magnétophone ? Elle avait une meilleure mémoire qu’un magnéto !

C'est a ce moment qu'ils avait été téléportés. La pîèce était grande, peuplée, et le consul lui même était présent au milieu de ce qui devait être le gratin de cette civilisation.
Au fil des présentations, la jeune fille s’inclinait, toujours dans son salut protocolaire, devant les personnes mentionnées avant de se présenter elle-même.


- Iris Laranssay.

Le clou du spectacle fut tout de même l’arrivée d’Elias, dont Iris se demandait combien de temps il se passerait avant qu’il ne se ballade avec 3 soldats américains tentant de l’étrangler. Au mieux. Par ce que plus probablement si on les laissait ensemble il finirait en passoire avec de gros trous.

En fait la « fête » n’avait pas vraiment un aspect chaleureux. Les terriens se méfiaient de leurs hôtes, et les hôtes les détaillaient sans que l’on sache vraiment ce qu’ils pensaient. Mais ils semblaient ne pas être hostiles, ce qui était une bonne chose.

A l’invitation du consul, elle s’installa a coté de Svetlana qui avait déjà engagé la conversation avec le chef militaire. Ce qui, de l’avis de l’adolescente, n’était pas des plus étonnant.
Iris était dans son élément. Des diners protocolaires, elle en avait vécu des dizaines depuis son enfance. Tout innocente qu’elle paraisse, elle avait appris a quel moment éluder une question et à quel moment la discussion était réellement désintéressée. Et elle aussi savait poser des questions.


- Vous nous avez parlé brièvement de deux cités dont l’une aurait quitté la planète, la seconde restant aux mains des habitants. Ce fait est il acté dans vos archives ? je trouve cette histoire assez fascinante. Serait-il possible d’avoir accès aux archives historiques de la ville ?

La question n’était pas aussi superficielle qu’elle le semblait. Les archives regorgeaient souvent, pour qui savait les chercher, de données stratégiques et scientifiques. Et elles étaient souvent ouvertes. Mais bon Iris ne se faisait pas d’Illusion : le consul n’était surement pas lui non plus tombé de la dernière pluie et devait être rompu à ce genre de discussion, tout comme ses camarades conseillers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 407115
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mar 3 Nov - 10:10

Nul doute qu'avec ce qu'il avait dis, Iris serait légèrement agacée par son comportement, mais bon, on ne changeait pas les gens n'est-ce pas ? Et bien que tout ceci avait l'air vraiment intéressant, ce n'était peut-être pas le moment pour chercher à en apprendre plus, peut-être que finalement, une fois à la base, cela serait plus aisé d'en parler. Sans oublier de faire des recherches en fin de compte. Là ce n'était pas vraiment le moment, et il savait également qu'il avait dû la mettre en rogne en quelque sorte. On verra cela plus tard.

Pour le moment, on voulait établir la situation d'un point de vue militaire, et Gorkina avait déjà sa vision des choses, filer en vitesse d'ici et n'observer que depuis le MALP. Oui enfin, on en apprendra pas grand chose avec simplement un MALP et puis maintenant qu'on était ici, il avait beau ne pas aimer ce peuple après ce qui s'était passé, ce n'était pas pour autant qu'on ne pouvait pas en apprendre d'avantage. Enfin toujours est-il que pour le moment, on prenait les avis de tout le monde avant de prendre une décision. Mais bon, pas vraiment le temps de prendre une décisions qu'on était téléporté, sans demander leur avis vers une nouvelle salle, apparemment salle de réception. Bien, il enleva sa main qu'il avait posé sur le Colt prêt à le sortir en cas de besoin, visiblement, c'était pour le repas.

La diplomatie ce n'était pas franchement son truc loin de là, et en plus fallait se présenter. Il donnerait bien un faux nom mais bon, cela ne ferait pas vraiment sérieux, d'autant plus que lors de l'interrogatoire, tout ce qu'on avait dis c'était son grade et son matricule.


"Major Richard Grant."

Ce serait suffisant finalement, enfin jusqu'à l'arrivée d'Elias dans la pièce. Tiens donc, lui ici ! Amusant, façon de parler bien entendu. Léger haussement de sourcil en le voyant s'approcher et en proférant des excuses, il n'attendait qu'une chose, qu'il soit près de lui, mais visiblement on dirait que les Russes n'en faisaient vraiment qu'à leur tête, on pouvait savoir pourquoi elle venait se mettre devant lui ? Surtout que si quelqu'un avait un compte à régler avec ce type c'était bien lui non ? Enfin laissons la faire, nul doute qu'on ne savait pas vraiment quelle réaction aurait Elias. Avant qu'il ne vienne vers lui par la suite, tendant sa main, en signe "d'amitié". Elle était bonne celle-là tiens. En observant les alentours, l'endroit était plutôt bien gardé, on ne pouvait même pas tenter quelque chose, mais on souhaitait vraiment lui rendre la monnaie de sa pièce. Attrapant sa main, on la serra.

"Bien sur."

Le tout avec le sourire, tout sauf amical. De toute façon s'il y avait des représailles, ce serait sur sa pomme là, donc il allait faire quelque chose. Tandis que sa main droite continuait de serrer celle d'Elias, la main gauche attrapa le zat, et il tira un coup sur Elias. Histoire de lui rendre l'appareil.

"Désolé. Ces appareils sont sensibles."

Il avait tout, sauf l'air désolé de toute façon, il rangea l'arme, levant les mains, montrant bien qu'il n'y avait aucune intention de faire mal pour l'occasion, c'était juste au cas ou les gardes viendraient faire preuve d'initiative en voulant défendre leur Capitaine de toute façon. Toujours est-il qu'on s'installa, une fois que tout ceci sera réglé bien sur, à la chaise restante, à côté du Sergent. Bien. Et maintenant ? On laissait faire Iris, c'était elle la pro au niveau diplomatique, lui serait encore capable de faire une bourde. On préférait observer.

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître Du Jeu

¤| Le Maître Du Jeu

avatar

Messages : 183
Activité : 16812
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mar 3 Nov - 10:45

Au premier coup de zat, les gardes s'étaient déjà rapidement approchés pour mettre en joue Grant. Mais le Grand Consul faisant un geste de la main, montra clairement qu'ils pouvaient reprendre leurs positions initiales. On dirait qu'il l'avait fait exprès en tout cas. Toujours est-il qu'Elias, bien qu'ayant accepté la présentation du Lieutenant, il n'avait fait qu'hocher de la tête, un signe de respect ou d'accord, avant de continuer à se diriger vers Grant en fin de compte. Et il arriva ce qui fut marqué un peu plus haut. D'ailleurs, il eut un peu de mal à s'en remettre, un tir de zat à bout portant ce n'était jamais bon n'est-ce pas ? Eh bien maintenant, il savait ce que cela faisait. D'ailleurs, il fut évacué de la salle par ses hommes, de façon discrête. En attendant le repas pouvait commencer. Tout le monde s'était installé peu à peu, et cela commençait à discuter.

"Que signifie Major, Lieutenant et Sergent ?"

La question était dite en direction de Grant et de Clare, étant donné qu'Iris commençait déjà à vouloir lui faire la conversation et que Gorkina essayait de dérider le conseiller à la défense. Plus facile à dire qu'à faire n'est-ce pas ? En attendant le Grand Consul allait malgré tout répondre à Iris qui avait posé une question cependant.

"Il faudrait pour cela que nous soyons des amis, et que nous ayons mutuellement toute confiance envers les autres pour que je vous laisse accéder aux archives. Cela arrivera, avec son temps."

En gros, il fallait attendre visiblement, toujours est-il que les plats commencèrent à arriver, ils n'avaient pas fait dans la dentelle, au contraire. Il y avait le choix, en tout cas, nul doute qu'ils s'en étaient très bien sortis, même si on les avait abandonnés par ici. Du côté de Gorkina, le conseiller à la Défense, n'était pas ce qu'on pouvait appeler très bavard. Bien au contraire.

"Ils ne sont revenus que pour nous pour le moment, les autres planètes ne les intéressent pas. Pour l'instant. Ils ressemblent à des êtres humains normaux, il s'agit juste d'une plaie contre laquelle nous devons nous défendre effficacement, quitte à rendre des relations diplomatiques avec d'autres peuples impossible."

En gros, une bonne vieille politique de militaire, qui encourageait vivement à ce que tout étranger soit considéré comme un intrus. Pratique pour ne pas se faire avoir par ses nouveaux ennemis. Enfin toujours est-il que le repas se passa dans ce genre d'ambiance. Bien que parfois la conversation déviait en fonction des questions, mais également des questions à l'équipe les concernant ou concernant leur planète, cela tourna surtout autour des Déchus et du reste. Tout ce que l'équipe put apprendre, c'était que cela ne faisait que quelques temps que ceux-ci étaient de retour, et ne s'attaquaient qu'aux planètes protégées et sous couvert du Conseil de cette planète. En gros toutes les planètes qu'ils avaient colonisés. Une guerre interne en quelque sorte, mais nul doute qu'ils cherchaient plus, par la suite peut-être, une fois leur ancien camarade mort. Bizarre comme histoire, d'autant plus que finalement, l'accès aux archives pour le moment ne leur était pas encore accordé.

Le dîner toucha à sa fin, et après quelques paroles diplomatiques pour souhaiter une bonne nuit, toute l'équipe fut de nouveau téléporter au niveau des appartements, sans qu'on leur demande réellement leur avis. Cette fois en tout cas, plus de gardes au niveau des téléporteurs. Il commençait déjà à faire sérieusement nuit, il était temps de prendre du repos mine de rien, peut-être que demain serait plus intéressant, ils étaient censés visiter quelques installations des environs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Gorkina

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3

¤| Lieutenant - Spetsnaz - SG-3
avatar

Messages : 1313
Activité : 203086
Date d'inscription : 19/10/2009
Localisation : Au SGC ou en mission.

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mar 3 Nov - 13:59


Ouais, la soirée n'était pas des plus joyeuse entre des conseillers plutôt évasifs pour ne pas dire coincés et un major qui avait mit un coup de zat au Capitaine Elias. Seul le Grand Consul semblait s'amuser de la situation et répondait avec entrain et un air taquin aux questions avant d'en poser à son tour. Cependant, Svetlana réussit à apprendre que les déchus étaient revenus pour s'occuper des survivants et leur "empire". Une fois qu'ils auraient finis avec, le conseiller militaire Mallar laissait sous-entendre qu'ils partiraient à la conquête du reste de l'univers. Et merde. A peine débarrasser des Goa'Uld ou des réplicateur qu'il fallait faire face à un nouvel ennemis qui semblait très puissant. La russe rangea cette information dans un coin de son esprit pour la ressortir quand ils feraient le point tous ensemble et continua son repas tranquillement participant à une conversation assez convenue et polie.

Il commençait à se faire tard et les hôtes invitèrent le groupe d'explorateur à rejoindre leur appartement pour se reposer. Le lendemain, une longue journée les attendait avec la visite de certain équipement et infrastructure de la citée. Comme pour leur arrivée, ils furent télé-portés à leur appartement. Petite nouveauté, il n'y avait plus de garde dans le couloir pour surveiller les transporteurs. Signe de confiance ou test pour voir si les humains allaient tenter de fuir. Svetlana se dirigea vers sa chambre, celle de droite pour aller se coucher. De tout façon il n'y avait grand chose d'autre à faire. Elle s'arrêta sur le pas de la porte pour se retourner et dire deux ou trois choses qu'elle avait en tête.


- Svetlana Gorkina: Si ce que j'ai appris ce soir est vrai, nous sommes dans la merde. Les déchus cherchent à éradiquer les Elus puis une fois cela fait, ils s'en prendront au reste de la galaxie d'après le conseiller Mallar. Rien de bien réjouissant. Ceci dit, comment savoir qui est le gentil dans cette histoire ?

La jeune russe marque un pose dans son discours comme réfléchir. Elle avait le regard dans le vide. Finalement, elle reprit la parole sur un tout autre sujet. Il fallait savoir comment s'organiser pour dormir. Et une chose était claire, c'était que la major devait faire attention à lui, car la russe n'était pas quelqu'un de très commode.

- Svetlana Gorkina: Au fait, on s'organise comment pour dormir ? Mes affaires sont dans la chambre de droite, donc je dormirai là. Je vous préviens amicalement major. Si c'est vous qui vous retrouvez dans la chambre avec moi, vous testerez la moelleux du sol.

En observant la chambre elle remarqua qu'il y avait déjà des affaires, celle de la petite Iris. Pour la russe cette histoire était réglée. Elle partagerai la chambre et le lit avec la gamine. En ressortant légèrement de la chambre, la jeune femme s'adressa à tout le monde.

- Svetlana Gorkina: En fait le problème est réglé. Il y a les affaire de mademoiselle Laranssay dans cette chambre. De ce fait nous partageront cette chambre toutes les deux. Bonne nuit major et sergent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clare Fang Yin

¤| Sergent - US Army - SG-2

¤| Sergent - US Army - SG-2
avatar

Messages : 474
Activité : 17058
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 30
Localisation : SG-C

MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   Mar 3 Nov - 19:12

L'action spectaculaire de Richard avec le zat n'ébranla même pas la volonté du Consul à faire ami-ami avec leur petit groupe. En tous cas, Elias fut évacué de la pièce et c'était bien mieux ainsi.

L'ambiance de la soirée déplut vraiment à Clare. Installée entre la petite Iris et le Major, elle se sentait observée. Elle avait envie de se lever d'un bond et de crier : »Quoi ? ». Surtout qu'elle ne savait pas trop si on la regardait parce qu'elle était terrienne ou parce qu'elle avait les caractéristiques physiques des asiatiques. Elle avait beau tourner la tête à droite et à gauche, les habitants de la cité étaient tous caucasiens.
Quand on déposa une assiette devant elle, sa méfiance professionnelle lui fit analyser du regard chaque aliment. Elle n'avait pas la moindre envie d'avaler ce que ces inconnus leur servaient. Mais une fois encore, sa raison vola au secours de ses réflexes : si les Élus voulaient attenter à leur vie, ils ne se seraient pas donné tout ce mal juste pour les empoisonner.

_ Que signifie Major, Lieutenant et Sergent ? Demanda avec une curiosité sincère le Grand Consul, la tête tournée vers Richard et Clare.

La jeune femme lança un regard à son chef et conserva le silence. Elle ne voulait pas parler avant son supérieur ; il expliquerait lui.

Le repas toucha à sa fin et l'équipe SG était à peine levée qu'elle fut téléportée dans le couloir qui menait à leurs appartements. Cette fois encore, Clare avait dégainé son 45ACP. En reconnaissant leur destination, elle rouspéta en rangeant son arme dans le holster :

_ Bordel ! Il va vraiment falloir qu'ils arrêtent de faire ça...

Svetlana fit remarquer qu'ils étaient mal barrés et qu'ils leur étaient difficiles de déterminer qui étaient les « méchants » de cette histoire. La chinoise hocha la tête, pensive. Elle n'en avait aucune idée mais il allait de soi que ceux qui les avaient séquestrer ne partaient pas gagnants pour l'instant...

_ Au fait, on s'organise comment pour dormir ? Mes affaires sont dans la chambre de droite, donc je dormirai là. Je vous préviens amicalement major. Si c'est vous qui vous retrouvez dans la chambre avec moi, vous testerez la moelleux du sol.

Clare ne put dissimuler un rictus amusé. Ca ressemblait bien à la russe de dire une chose pareille ! Quoi qu'il en soit, elle allait se proposer pour partager sa chambre mais cette dernière reprit :

_ En fait le problème est réglé. Il y a les affaires de mademoiselle Laranssay dans cette chambre. De ce fait nous partagerons cette chambre toutes les deux. Bonne nuit major et sergent.

Euh... Quoi ? Bon et bien, d'accord. Non, il n'y avait pas de problème, pourquoi y en aurait-il un ?

_ Bonne nuit, Lieutenant. Dormez bien, Iris.

Avant d'entrer dans la chambre qui lui échouait, elle s'arrêta avec décontraction devant Richard pour lui dire :

_ Je prends le coté gauche si ça ne vous ennuie pas. J'ai le sommeil plutôt léger alors je pourrais surveiller la porte d'entrée.

Bin oui. Pour elle, pas question que le Major dorme par terre et il n'y avait pas de canapé. Et puis, vraiment, ça ne la dérangeait pas de dormir avec lui. Ils étaient adultes tous les deux. Ils pouvaient très bien s'en accommoder.
Clare entra dans la chambre et dégagea leurs deux fusils du lit pour les déposer un peu plus loin avec les gilets tactiques. Puis elle fila à la salle de bain dont la saloperie de porte ne fermait pas à clef. Elle resta plantée au moins cinq minutes devant l'apparente complexité du fonctionnement de la douche avant de réussir à obtenir une eau tiède. Elle se déshabilla et sauta dessous pour se laver des soucis de la journée. Elle se sécha consciencieusement les cheveux en les frictionnant le mieux possible avec une serviette de bain immaculément blanche et s'interrogea sur la tenue qu'elle allait adopter pour dormir. Finalement, elle remit seulement ses sous-vêtements et son débardeur beige. Elle n'avait plus de veste et dormir avec un pantalon (de treillis en plus) n'était pas confortable du tout. Le prenant sur le bras, son hoster et l'arme qu'il contenait dans la main gauche, elle posa la droite sur la poignée de la porte mais hésita. « Ce n'est pas un homme, c'est juste le chef. Ce n'est pas un homme, c'est juste le chef... » se répétait-elle en boucle pour s'en convaincre. Non parce que bon, elle n'avait aucun souci à le considérer comme son supérieur lorsqu'ils étaient armés jusqu'au cou pour affronter les Jaffas. Mais là... Bref ! « Ce n'est que le chef ! Ce n'est que le chef ! »
Clare ouvrit la porte et sortit dans la chambre. En essayant de ne pas trop prêter attention à ce que faisait Richard, elle posa son pantalon ainsi que ce 45ACP sur la petite table de chevet. Par curiosité, elle aurait bien aimé savoir si la vue de ses longues jambes de mannequin troublait ne serait-ce qu'un peu le Major. Par curiosité seulement. Hum...
N'ayant pas la moindre idée de la manière dont on éteignait le plafonnier, elle s'installa souplement sur le lit, du coté droit comme prévu, et attendit sagement que son camarade s'en débrouille. En regardant la place encore vide à ses cotés, une évidence la frappa : elle n'avait dormi avec personne depuis la fuite de son meurtrier de mari, que ce soit avec une amie ou avec un amant. Avant ça, elle avait du supporter toutes les nuits les bras de son époux détesté autour d'elle. Est-ce qu'elle allait parvenir à ne pas empiéter sur la moitié de Richard ? Gloups.

La jeune femme était loin de se douter qu'elle allait faire pire que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ SGC - MIS1 ] Nouvelle Découverte
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universal Stargate : Atlantis, Sg1 RPG  :: La Porte des Rêves | RPG SG1 :: La galaxie-
Sauter vers: