Universal Stargate : Atlantis, Sg1 RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 .: Lance-grenade, Lance-roquette :.

Aller en bas 
AuteurMessage
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: .: Lance-grenade, Lance-roquette :.   Ven 28 Aoû - 10:12

Lance-grenade


Grenade à fusil:
Entre les deux guerres, des grenades à fusil ont été développées. Elles s'adaptent au bout du canon de l'arme et utilisent l'énergie du tir pour être propulsée plus loin et avec plus de précision que ne le ferai un lanceur humain.

Les grenades à fusil contrairement aux grenades à main sont des projectiles stabilisés munis d'un détonateur déclenchant la munition à l'impact ce qui a permis d'en développer des versions antichar dotées d'une charge creuse. Elles sont plus légères et plus maniables mais moins puissantes que les grenades propulsées par fusée.

Grenade de 40mm:
Les grenades de 40mm ont été développées dans les années 1960 il s'agit d'une munition comportant une grenade et une douille qui peut être tirée depuis un canon spécifique. Les grenades de 40mm existent en version basse et haute vélocité, les premières sont destinées à être tirées depuis une arme légère, la seconde depuis des armes lourdes automatique posées sur trépied ou montées sur tout type de véhicule. Les grenades de 40mm à basse vélocité ne sont pas plus puissantes que les grenades à main malgré un volume plus important.

La grenade de 40mm ressemble à une grosse cartouche qui comporte une douille et un projectile. La grenade particulièrement lourde pour être tirée d'une arme légère est propulsée à une allure modérée par un système de haute/basse pression. La douille comprend ainsi une capsule dans laquelle la poudre est contenue. Quand le tir est déclenché, les gaz s’échappent de la capsule par une série de lumières d'un diamètre limité qui empêchent leur expansion trop rapide. Le projectile est alors propulsé plus progressivement et le recul est moins brutal.

Les grenades de 40mm sont stabilisées par leur rotation qui est provoquée par des bandes posées sur leur circonférence. Le détonateur est armé par la rotation du projectile, ce qui empêche la grenade d'exploser avant d'avoir parcouru une quinzaine de mètres. Les premières armes légères destinées à tirer des grenades de 40mm étaient des armes spécifiquement dédiées à cet usage, le soldat qui opérait cette arme

se trouvait néanmoins assez vulnérable car il ne possédait en général qu'un pistolet comme arme de défense. L'armée américaine se dota du M203, un lance grenade léger destiné à être attaché sous un fusil d'assaut. De nombreuses armes reprennent maintenant ce principe.

Comme les grenades à fusil, les grenades de 40mm sont des projectiles stabilisés munis d'un détonateur déclenchant la munition à l'impact ce qui a permis d'en développer des versions antichar dotées d'une charge creuse.

Il existe d'autres calibres de grenades, soit développés par les pays du pacte de varsovie, soit pour le maintient de l'ordre (grenade de 37mm), moins puissantes pour limiter leur dangerosité en cas de tir tendu et dispersant bien souvent des agents irritants.

source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil, www.google.fr, http://www.air-defense.net/forum/

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Lance-grenade, Lance-roquette :.   Ven 28 Aoû - 10:13

M203

Le lance grenades M203 a été developpé entre 1967 et 1968 par la AAI corporation sous contrat de l'US Army. Le lance grenade M203 est un lance grenade à 1 coup de calibre 40 mm et à rechargement manuel venant se placer sous le garde-main de l'arme depuis laquelle il est utilisé. De conception entièrement métallique, il n'a pour autant pas un poids excessif. Le M-203 peut utiliser tous les types de grenades de 40x46mm OTAN.

Premier véritable lance grenade à fusil à rentrer en service dans une grande armée, le M-203 connut très rapidement un important succès à l'export. Ainsi, il équipe aujourd'hui près d'une dizaine d'infanteries dans le monde, sans compter les très nombreux groupes d'interventions et forces spéciales qui l'utilisent sur leurs M-4 ou leurs M-16. En outre, il est également mis en œuvre depuis différents fusils d'assaut ne se limitant pas à la famille des M-16/M-4. Ainsi, on peut le trouver adapté sur des Sig-550 ou des Famas (bien que l'usage du M-203 dans l'armée française soit très marginal et réservé aux forces spéciales), etc etc.

Le M203 est un lance grenade à un seul coup et à rechargement manuel venant se placer sous le garde-main de l'arme depuis laquelle il est utilisé. De conception entièrement métallique, il n'a pour autant pas un poids excessif.Le M-203 peut utiliser tous les types de grenades de 40x46mm OTAN.

Le rechargement du M203 se fait par ouverture de son canon ; celui ci coulisse vers l'avant de l'arme, laissant éventuellement tomber la douille de la munition précédente, puis une nouvelle grenade est introduite dans le canon, et il est ramené manuellement dans sa position de tir. C'est cette dernière action, assez comparable à celle effectué sur la "pompe" d'un fusil à pompe, qui tend le ressort du percuteur et arme le lance-grenades. Une sécurité est placée devant la détente de l'arme. A noter que le M-203 ne dispose pas de poignée pistolet, contrairement à l'AG-36 allemand ou au GP-25 russe. Lors du tir de la grenade, l'utilisateur se sert donc du chargeur de l'arme comme poignée de maintien.

Les premiers M203 étaient surmontés d'un encadrement métallique venant recouvrir le garde main des M-16A1 qu'ils équipaient (comme sur la photo ci-dessus), et sur lequel était placé la hausse de visée. Mais l'apparition des CAR-15 et des M-4 (versions raccourcis des M-16) ont fait disparaitre ce principe, le M203 étant alors attaché sous le garde main par un rail de maintien spécial.

La visée se fait donc grâce à une hausse verticale rétracable graduée de 50 mètres en 50 mètres, de 50 à 400 mètres. Les grenades peuvent être tirées sur un point précis à une distance de 150 mètres, et sur une zone plus large jusqu'à plus de 350 mètres. A noter qu'il faut éviter de tirer à moins de 30 mètres, puisque les grenades peuvent causer des dégâts une vingtaine de mètres autour de leur point d'impact.


_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Lance-grenade, Lance-roquette :.   Ven 28 Aoû - 10:13

MGL-MK1

Le MGL-MK1 est un lance-grenade semi-auto tiré à l’épaule destiné à la famille des grenades standardisées à faible vélocité de 40 mm. Sa chambre de tir équipée d’un barillet à six coups lui donne une puissance de feu bien supérieure aux lance-grenades traditionnels à un coup. Il est destiné aux théâtres d’opération requérant une grande puissance de feu et la nécessité d’une portée supérieure à celle des grenades à main. La simplicité d’utilisation, la fiabilité, et la sécurité d’utilisation associées à une grande efficacité font du MGL le choix le plus pratique et le moins cher pour les forces de sécurité modernes. Le MGL-Mk1 est équipé en standard d’un viseur OEG (Occulted Gun Eye). Ce viseur permet un ajustement rapide de la cible et compense automatiquement la dérive naturelle des grenades.

Le viseur est gradué par pas de 25 m jusqu’à 375 m, portée maximale efficace de l’arme. Viser en utilisant l’OEG est la simplicité même. En appliquant l’œil dans le viseur, on distingue une barre rouge verticale. Il suffit d’aligner cette barre sur la cible, qui est vue par l’autre œil. La barre a la taille d’une homme vu à 200 m, ce qui aide à estimer la distance de la cible. L’OEG fonctionne quelles que soient les conditions, pourvu qu’il y ait assez de lumière pour distinguer la cible.



Caractéristiques:
*Calibre: 40 mm
*Fonction: lance-grenade semi-automatique tiré à l’épaule
*Poids: 5,3 kg (vide)
*Longueur: 778 mm (crosse déployée), 566 mm (crosse rentrée)
*Canon: 310 mm
*Contenance du chargeur: 6 cartouches
*Vitesse d’éjection: 76 m/s
*Visée: optique
*Cadence de tir maximale: 3 cartouches par seconde
*Cadence de tir normale: 18 cartouches par minute
*Portée minimale: 80 m
*Portée efficace maximale: 400 m

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Lance-grenade, Lance-roquette :.   Ven 28 Aoû - 10:13

Lance-roquette


Un lance-roquette est une arme capable de tirer une roquette. On les considère également comme des lance grenade propulsée par roquette. La dénomination militaire française du lance-roquette individuel est LRAC (pour lance-roquette anti-char).

La majorité des lance-roquettes sont destinés à un usage anti-char, avec une munition dotée d'une charge creuse. On trouve néanmoins d'autres munitions, incendiaires, à fragmentation ou thermobariques pour l'attaque de fortifications notamment. Il n'est pas rare que ces armes soient jetables, car elles sont essentiellement constituées par la munition. Les lance-roquettes demeurent des armes simples et peu onéreuses qui sont remplacées par des missiles guidés pour le tir à plus longue portée. Au cours des conflits récents comme en Irak, des opération de guérilla urbaine mettent en œuvre des RPG-7 pour tirer sur des hélicoptères en vol lent ou stationnaire à basse altitude. Bien que l'arme ne soit pas conçue pour un tel usage, elle s'est révélée assez redoutable dans ce contexte.

Lorsque l'on tire avec un lance-roquette, les gaz du moteur fusée sont éjectés à l'arrière. Il y a donc une zone de danger derrière le tireur qui varie en fonction de la puissance de la roquette mais qui fait couramment plusieurs dizaines de mètres de long. Cette caractéristique qui est susceptible de provoquer des accidents chez les troupes peu entrainées, interdit le tir depuis une zone non dégagée, comme un bâtiment par exemple.

La mise à feu de la roquette donne lieu à une détonation particulièrement bruyante qui soulève un nuage de poussière et qui rend le tireur très repérable. La capacité limitée à un coup, n'est par conséquent pas un handicap, le tireur devant changer de position immédiatement(bien que des modèles bitube aient vu le jour dans les années 1970).

Afin de contrer ces effets néfastes, certains constructeurs ont proposé des systèmes alternatifs, en introduisant par exemple une contre-masse constituée de pétales de plastique inoffensifs. L'arme gagne dès lors en discrétion et peut tirer avec un mur à quelques mètres seulement derrière l'arme.

Les organes de visée sont généralement optiques avec des échelles permettant d'ajuster le tir en fonction de la distance, du mouvement de la cible et du vent, notamment sur les armes entièrement jetables. Au cours des années 1980, certains lance-roquettes étaient équipés d'un fusil parallèle dont les munitions avaient des caractéristiques balistiques équivalentes à celle de la roquette. Le tireur pouvait ainsi ajuster sa visée en tirant à plusieurs reprise sur un blindé pour ensuite déclencher le tir de roquette. Des lunettes plus sophistiquées, éventuellement dotées d'un télémètre et de la vision nocturne sont éventuellement disponibles sur les modèles rechargeables ou dont seul l'organe de visée est récupéré sur des modèles jetables.

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Lance-grenade, Lance-roquette :.   Ven 28 Aoû - 10:13

AT4 CS

L'arme Anti Blindé Lourd AT4 CS est destinée à répondre au besoin de remplacement progressif du LRAC de 89 mm et à équiper les sections de combat de l'infanterie en complément de l'arme antichars courte portée ERYX.

L'AT4 sert à traiter les chars sous blindage réactif, les véhicules à roues légèrement blindés et les blockhaus. Elle offre la capacité de tir en espace clos à condition que celui-ci remplisse certaines conditions de dimensions et de volume.
Destinée au combat à courte distance, l'arme est préchargée et conçue pour un seul tir. L'absence d'effet de recul au départ du coup permet un tir aisé à l'épaule. Une contre masse liquide absorbe les gaz de propulsion ce qui autorise le tir en espace clos.
Le tube de lancement contient une roquette de 84 mm. Le projectile, stabilisé par ailettes sur sa trajectoire, est du type "charge creuse". Il est équipé d'un système de fusée dont la distance d'armement est de 25 m.
Le système de visée, du type oeilleton - guidon, replié dans des boîtiers pour le stockage et le transport, est déployable lors du tir.

Optique: Pour le tir de nuit un système d'adaptation de la lunette à intensification de lumière OB50 est à l'étude.



*Munitions: Roquette à charge creuse
*Calibre: 84 mm.
*Masse de l'arme: 7,6 kg.
*Longueur de l'arme: 1,04 m
*Portée sur objectif fixe: 300 m.
*Portée sur objectif mobile: 200 m.
*Perforation: 600 mm d'acier, 1 450 mm de béton

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Grant

¤| Major- Béret Vert - SG-2

¤| Major- Béret Vert - SG-2
avatar

Messages : 7183
Activité : 406790
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Cheyenne Mountain, USA

MessageSujet: Re: .: Lance-grenade, Lance-roquette :.   Ven 28 Aoû - 10:14

FIM-92 Stinger

Le missile FIM-92 Stinger est un lance-missile sol-air américain à courte portée utilisé pour atteindre les hélicoptères ou les avions de combat à basse altitude et à très courte portée.

Son engagement est autonome (type "fire and forget"), c’est-à-dire qu'une fois la cible accrochée et le missile lancé, aucune opération au sol n'est nécessaire pour le guider.

La mise en œuvre du Stinger se passe généralement comme suit : le tireur repère sa cible visuellement et il l'aligne avec le viseur du lanceur; il l'interroge à l'aide du système IFF d'identification de cible, le plus petit du monde au dire du constructeur, qu'il porte à la ceinture. Si l'appareil est hostile, le serveur lance son missile. Ce dernier atteint normalement son objectif sans autre intervention humaine. L'opérateur détache alors la crosse de tir du tube vide et l'adapte à un autre lanceur afin d'être prêt pour un nouvel engagement. Le missile est doté d'une tête explosive puissante, d'un système électronique de contrôle et d'un moteur-fusée à deux étages : un éjecteur pour le lancement et un moteur principal qui se met en marche à bonne distance du tireur afin de lui éviter d'être brûlé. Le moteur confère au missile une vitesse de croisière de Mach 2. Le missile, sa crosse de tir, le dispositif d'identification de cible et le système de refroidissement des batteries sont conditionnés dans un conteneur compact en aluminium qui permet de les transporter facilement et sans risque dans un avion, un hélicoptère ou à l'arrière d'un véhicule.

Une version améliorée du Stinger, le POST (pour Passive Optical Seeker Technique), a été développé. Il serait doté d'un dispositif permettant de distinguer la cible de son arrière-plan, particulièrement utile pour intercepter un avion volant à basse altitude.

Outre le modèle sol-air, la General Dynamics a proposé deux dérivés du Stinger destinés à équiper des hélicoptères. Le MLMS (misile léger pour multiples usages) serait utilisé en vol pour la destruction d'hélicoptères ennemis. Dans une première configuration, deux MLMS air-air seraient placés d'un côté de l'appareil, et deux missiles antichars de l'autre côté. Mais on pourrait également armer un petit nombres d'hélicoptères de Stinger et leur faire assurer des tâches d'interception. L'ADSM (missile pour la destruction de défenses antiaériennes), quant à lui, se se différencierait du Stinger de base par la présence d'une tête chercheuse antiradiation qui lui permettrait de repérer et de détruire des radars ennemis, comme, par exemple, ceux du canon antiaérien autotracté de 23 mm ZSU-23-4.



Caractéristiques:
*Moteur: Moteur fusée à carburant solide
*Masse au lancement: 15,2 kg
*Longueur: 1,52 m
*Diamètre: 70 mm
*Vitesse: Mach 2,2
*Portée: 4 800 métres
*Altitude de croisière: 3 800 métres
*Charge: 3 kg de charge explosive
*Guidage: téte infrarouge passive
*Fusée: impact
*Plateforme de lancement: portable, véhicule terrestre, hélicoptère

_________________

Spoiler:
 


DC : Jack O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .: Lance-grenade, Lance-roquette :.   

Revenir en haut Aller en bas
 
.: Lance-grenade, Lance-roquette :.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universal Stargate : Atlantis, Sg1 RPG  :: Une Nouvelle Ere | RPG Atlantis :: La Cité d'Atlantis :: Bureau et divers :: Salle des armes :: Armurerie-
Sauter vers: