Universal Stargate : Atlantis, Sg1 RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une arrivée à la Française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacques Willsdorff

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3
avatar

Messages : 467
Activité : 15221
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 16:31

Cela faisait désormais quelques jours que l'officier de la Royale avait appris son affectation. Du moins, une partie, le reste devant lui être délivré sur place. Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il apprit qu'il était muté en plein milieu du Colorado, aux USA dans le cadre d'un programme de coopération inter-étatique dont il n'avait jamais entendu parler et dont il ne connaissait pas le nom. C'était les seuls éléments que son ancien commandant d'unité lui avait transmis voilà une semaine. Le temps de boucler ses valises, s'occuper des formalités administratives, et il était dans un avion du gouvernement américain, qui avait fait transit sur Paris pour ramener du personnel de leurs ambassades et consulats.

Jacques n'avait pas eu le temps de flâner sur le territoire américain qu'il était aussitôt embarqué dans une berline frappée du sceau de l'Air Force, s'enfonçant dans les montagnes. Ne supportant pas l'avion, il n'avait pas dormi depuis presque 24 heures, et commençait à accuser le coup. S'adressant au chauffeur dans un anglais un peu bancal et rouillé, il tâcha de détendre l'atmosphère.


" C'est possible de s'arrêter prendre un café ?"

Le Caporal de l'Air Force jeta un regard désintéressé à l'officier français et ne répondit mot, ne s'arrêtant pas non plus. Pour le café, Willsdorff pouvait apparemment se brosser. Au bout d'une petite heure et demie de route, la voiture arriva enfin devant une entrée imposante de tunnel, gardée par un nombre impressionnant de MP. Le Caporal lui fit signe de descendre et de le suivre, et ajouta que ses bagages seraient transférés dans sa future chambre.

Le Capitaine, dépassé par les évènements, suivit l'américain jusqu'à un ascenseur. La descente lui parut interminable, et lorsqu'il arriva au dernier niveau, il laissa traîner ses yeux un peu partout, comme à son habitude. Willsdorff fut marqué par le patch d'unité qu'arborait certains des soldats, et commençait à se demander ou il était tombé. Suivant bêtement son escorte, le Français finit par arriver dans un bureau, probablement celui du chef de corps, tout en ne manquant pas de faire tourner des têtes sur son passage. Faut dire qu'un uniforme français dans ce genre de programme ne passait sûrement pas inaperçu. Le Caporal baragouina quelque chose au sous-officier qui remplissait le rôle de secrétaire que le marin ne comprit pas de suite. Mais le Sergent, qui semblait s'appeler Harriman, lui fit comprendre qu'il était attendu par le Général O'Neill.

Harriman lui fit signe d'entrer, et Willsdorff s'éxécuta, pénétrant dans le sacro-saint bureau. Il se figea en plein milieu dans un garde-à-vous parfait salué à la française, tout en se présentant.


"Lieutenant de Vaisseau Willsdorff, à vos ordres mon Général."

Qu'est ce qu'il donnerait pour un café et une clope à cette heure-ci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'Neill

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C
avatar

Messages : 119
Activité : 15225
Date d'inscription : 21/08/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 16:52

C'était encore tous ces dossiers qui trainaient sur son bureau ? Il n'avait pas déjà tout vérifier hier ? C'était encore tout cela. Non il n'y avait pas à dire, la paperasse ce n'était franchement pas ses affaires, à force, cela allait vraiment trop s'étaler et son bureau ne ressemblerait vraiment plus rien. Il devrait peut-être prendre des vacances, aller pêcher. Non, on ne pouvait pas. Zut, lui qui pensait avoir quelques instants à lui. Enfin toujours est-il qu'après avoir pénétré dans son bureau, il fit demi-tour avant de sortir quelques mots.

"Walt..."

Même pas besoin d'en dire d'avantage, ce cher Walter était déjà sur le pas de la porte, surprenant Jack malgré tout par sa rapidité finalement. Il le collait ou quoi ? Bon, maintenant, que dire ou que faire à vrai dire.

"Walter, qu'est-ce que c'est encore que tous ces dossiers ?"

"Les comptes rendus de mission Mon Général, ainsi que les différents dossiers sur le personnel que vous devez traiter."

"Walter, la paperasse ce n'est pas mon truc. Il me reste combien de dossiers sur le personnel ?"

"Tous mon Général."

"Ah."

Léger regard sur le tas de paperasse, tapotant légèrement le café qu'il avait dans les mains. Une légère moue, avant de regarder à nouveau Walter, puis le tas. Au moment ou il allait dire de nouveau quelque chose, Walter était déjà reparti. Bien dans ce cas, retour au travail. S'asseyant dans son fauteuil, il se demandait par quel tas il allait commencer. Il prit celui de gauche, sans savoir exactement de quoi il s'agissait, à première vue, les comptes rendus de mission, avant de voir débarquer quelques minutes plus tard un nouveau soldat dans une tenue pour le moins....non conforme à ce qu'on voyait la plupart du temps dans les environs. D'autant plus que même lui, en tant que Général de la base, il portait le treillis mais avec une étoile brodé sur les épaulettes. Privilège de Général. Léger regard vers le dit soldat avant de poser, la question cruciale.

"Et ?"

Super question quand même. Nul doute qu'il n'avait même pas dû lire le mémo, ou il ne s'en rappelait plus, de toute façon vu la paperasse, c'était compréhensible. Levant un doigt, il fit signe à ce Lieutenant de vaisseau, ça venait d'ou tiens ? d'attendre quelques instants. Il prit le téléphone avant de composer son numéro favori, celui de Walter.

"Walter. qui est ce Lieutenant de vaisseau dans mon bureau ? [...] Ah [...] Merci Walter."

Léger regard vers le nouveau tas, avant de fouiller dedans et de trouver enfin le dossier de Willsdorff tamponé du fameux secret défense. Bien finalement on allait pouvoir commencer un petit peu. Et on allait laisser la paperasse de côté pour le moment.

"Repos Capitaine."

Merci le dossier pour savoir ce qui signifiait son grade dans leur jargon à eux.

"Echange interarmée ? Et vous avez accepté pour ?"

On avait bien dû le mettre au courant quand même de ce qui se passait dans cette base non ?

_________________


Spoiler:
 


DC : Richard Grant[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques Willsdorff

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3
avatar

Messages : 467
Activité : 15221
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 17:02

Restant figé dans son garde-à-vous, Willsdorff fut légèrement surpris à la réponse plutôt nonchalante du Général qui lui faisait face. Visiblement, les amerloques ne semblaient pas au courant de sa venue. Et dire qu'il avait une tasse remplie de café fumant sur sa table .... Privilège du grade. Le Général leva le doigt, laissant Willsdorff dans un silence plutôt inhabituel dans ce protocole. A moins que les Américains ne fonctionnaient pas de la même manière. Son nouveau supérieur décrocha son téléphone, et même si le marin était légèrement rouillé en ce qui concernait son anglais, il commençait à s'y faire et comprit une grande partie de la conversation, du moins, tout ce qui n'était pas mâché.

Après quelques minutes pendant lesquelles le dit Général chercha parmi une pile complète de dossiers, il finit par en sortir un, sur lequel on pouvait apercevoir les armes de la Marine Nationale Française. Et comme il était le seul français à des kilomètres à la ronde, Willsdorff était prêt à parier qu'il s'agissait de ses états de service.

L'ordre tant attendu arriva, et le Capitaine se mit aussitôt au repos, faisant légèrement jouer sa nuque endolorie et fatiguée par le long voyage. Et vint la question fatidique. Vraisemblablement, le Général n'en savait pas plus que lui. Willsdorff ne put s'empêcher de retenir un petit sourire. Quand l'administration jouait des siennes, plus rien n'allait.


" Je vous retourne la question, mon Général. Je n'ai reçu aucun élément si ce n'est le lieu de ma nouvelle affectation dans mon ordre de mission. "

En tout cas, ce qui était certain, c'est que vu la grandeur de l'installation et vu à combien de mètres il devait être sous terre, c'est que le Français n'était pas la pour vendre du muguet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'Neill

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C
avatar

Messages : 119
Activité : 15225
Date d'inscription : 21/08/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 17:16

D'accord, super, il allait devoir jouer le guide touristique et expliquer ce qu'on faisait par ici. Oui décidément on regrettait vraiment de ne plus être sur le terrain désormais. Fort heureusement, il avait un café pour le maintenir en forme tandis qu'il apprenait que le Capitaine n'en savait visiblement pas plus que lui sur sa nouvelle affectation. Avec cela, on allait aller loin. Bon cela pouvait prendre un certain temps quand même. Et il allait encore être en retard avec les différents dossiers qu'il avait. Bon en tout cas, si on avait jugé bon de l'envoyer ici, c'est qu'il en valait le coup non ? Enfin espérons le.

"Ah."

Très symbolique. Bien par quoi commencer finalement, un léger regard sur les alentours, se laissant complètement aller dans son fauteuil. Oui, Jack était un Général assez atypique, à vrai dire, lui-même ne pensait pas être capable d'avoir ce rôle de Général. Ce n'était pas vraiment son style, mais on s'habitue à tout.

"Asseyez vous Capitaine, ça va prendre du temps pour vous expliquer tout ça."

Le pauvre, il n'allait pas rester debout quand même. Par quoi commencer ? Là était toute la question en fin de compte. Non car expliquer le projet, ce n'était pas franchement facile, surtout qu'habituellement ce n'était pas à lui de le faire, peut-être qu'il devrait envoyer Walter à la tâche. Le pauvre, il avait déjà assez à faire.

"Café ?"

Le tout en désignant la cafetière toujours allumée et gardant du café chaud. S'il en voulait qu'il se serve en fin de compte, on n'allait pas faire en plus le service.

"Vous êtes au SG-C, ici, nous possédons un appareil d'origine alien qui permet de voyager vers d'autres planètes, la Porte des Etoiles. Vous ainsi que les membres des différentes équipes, vous aurez l'occasion de passer cette Porte pour partir explorer d'autres planètes dans le but de défendre notre planète, récupérer des technologies aliennes, et faire ami-ami avec des petits hommes verts. Enfin ils ne sont pas verts, mais gris. Gris Roswell."

Il s'éloignait du sujet, mais au moins maintenant il laissait le temps au Capitaine de digérer la nouvelle. Bienvenue dans la science fiction mon brave !

_________________


Spoiler:
 


DC : Richard Grant[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques Willsdorff

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3
avatar

Messages : 467
Activité : 15221
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 17:32

Ce Général Américain changeait profondément des Amiraux ou des officiers généraux Français qui avaient souvent un balai dans le cul. Cela ne le dérangeait certainement pas, Willsdorff étant souvent laxiste sur la discipline avec ses hommes, les laissant faire comme bon leur chantait du moment que le travail était fait au bon moment et surtout bien fait. Suivant l'invitation de son nouveau supérieur, qui ne semblait pas plus réjoui que cela de devoir jouer les hôtesses d'accueil -cela se comprenait- le tout jeune Lieutenant de Vaisseau s'installa dans le fauteuil que l'on lui avait proposé.


S'en suivit quelques secondes de silence durant lesquelles le Général parut absorbé, puis vint la phrase qui allait délivrer l'officier subalterne de la marine française. Comme s'il avait prononcé le mot magique, le visage du marin pétilla presque subitement, comme un gamin au matin de Noel. L'invitant par un geste à se servir lui-même, Willsdorff obtempéra


" Avec plaisir mon Général."

Se levant à nouveau -il ne sera pas resté assis bien longtemps au final- , Pimousse se dirigea vers le Saint-Graal qui avait pris la forme de sa dose quotidienne de caféine. Manquait plus qu'une clope, mais ça, il y avait fort à parier que son supérieur le prenne bien. Alors qu'il se servait une tasse, O'Neill lui expliqua la raison de sa présence. Se rappellant la nonchalance de ce général atypique, lorsqu'il lui parla de toutes ces conneries à la Star Wars, Willsdorff ne pouvait s'empêcher de sourire. C'était son bizutage ou quoi ? Se servant toujours, il poursuivit

"Je ne pensais pas que les Américains avaient autant d'humour mon Général ..."Devant le silence de son interlocuteur, et son café enfin servi, Willsdorff se retourna et observa la mine sérieuse de l'officier général. Soit il n'était pas content de la remarque sur les Américains, soit il était vraiment sérieux. Le Marin ne put s'empêcher de lâcher un jargon en français."Oh putain ... Euh, pardon mon Général. C'était pas une blague hein ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'Neill

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C
avatar

Messages : 119
Activité : 15225
Date d'inscription : 21/08/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 17:46

Ok, il savait qu'il avait un humour particulier, d'ailleurs, il n'y avait que Carter pour en rire, mais quand même à ce point là on en doutait sérieusement. Non ce n'était pas une blague bien au contraire. Il avait beau avoir l'air disons plus différent que les autres généraux que l'on pouvait rencontrer, il restait quand même assez sérieux, notamment sur ce genre de sujet. Finalement peut-être que les français et lui n'avaient pas le même sens de l'humour.

"Si je voulais blaguer Capitaine, je vous aurais sorti le fait qu'on avait des vaisseaux spatiaux capable de voyager plus vite que la lumière."

Légère réflexion suite à ces quelques mots en fin de compte. Il aurait mieux fait de se taire en disant cela quand même, car il venait de se planter.

"Ah non. On en a. Mauvais exemple."

Pas sur que cela aide vraiment à faire passer la pillule quand même, bien pour le moment Jack allait prendre une gorgée de café. Cela l'aiderait certainement durant cet entretien qui promettait d'être long, enfin on espérait pas trop non plus, on avait quand même des obligations à côté.

"La Porte est visible depuis la salle de briefing à côté, c'est une sorte de gros anneau qui fait du bruit, des lumières qui s'allument et une grosse flaque qui apparait. Quelque chose comme ça, mais le Colonel Carter serait plus à même de vous expliquer comment ça marche cet engin. Voilà. Hum...à part ça, vous voyagez de planètes en planètes par cette Porte et vous faites des rencontres avec d'autres planètes. Certains gentils, d'autres non. En gros c'est ça."

Oui bon on aurait pu mieux faire, mais c'était Daniel le spécialiste concernant tout ce qui se passait sur les autres planètes, lui ne faisait que diriger la base. En gros.

_________________


Spoiler:
 


DC : Richard Grant[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques Willsdorff

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3
avatar

Messages : 467
Activité : 15221
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 17:56

Après l'annonce du Général, comme s'il était plus intéressé, Willsdorff revint s'asseoir et but une première gorgée de café, même s'il n'avait plus besoin de ça, O'Neill ayant attiser sa curiosité. Le Français croyait rêver -cauchemarder aurait été plus judicieux-. D'une seconde à l'autre, il apprenait que les petits hommes verts existaient (enfin, ils étaient plutôt gris, d'après ce que disait l'américain), qu'ils voyageaient dans l'espace et qu'on avait des vaisseaux spatiaux dignes d'une aventure de Georges Lucas.

Le Marin prit un certain recul une fois que le Général eut, fini, se reposant le dossier de son fauteuil et buvant une longue gorgée de café, perdu dans ses pensées par la masse d'information qu'il venait de recevoir. En tout cas, il comprenait désormais pourquoi il ne savait rien de plus sur son affectation et avait désormais hâte d'étudier tout ce qui allait désormais faire partie de son quotidien. Mais d'ailleurs .. ça allait être quoi son quotidien ?


" Bien. Admettons qu'il y ait des petits hommes gris, que la navette spatiale et Ariane ne soient que des jouets comparés à vos vaisseaux, et que vous avez un ascenseur intersidéral. Et moi dans l'affaire, je suis là pour quoi, au juste ? "

Autant savoir directement à quelle sauce il allait être bouffé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'Neill

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C
avatar

Messages : 119
Activité : 15225
Date d'inscription : 21/08/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 18:03

Il avait du mal à y croire on dirait, ce qui pouvait aisément se comprendre. Pour n'importe qui finalement, enfin surtout pour ceux qui débarquaient dans le projet et qui n'avaient aucune idée à quelle sauce il allait être manger. Comme notamment ce cher Capitaine ici présent. Bien, il voulait savoir ce qu'il faisait dans les parages, il allait le savoir. On avait quand même laissé le temps pour qu'il accumule ces informations et qu'il les accepte.

"Pour faire parti d'une de nos équipes Capitaine. A moins que vous préfériez être de service au mess, les frites faites par notre cuisinier ne sont pas très bonnes. Un problème de pomme de terre. Je pencherais plutôt pour un problème de cuisinier."

Bien redevenons sérieux, enfin là il l'était aussi, à sa manière bien entendu. C'était sa façon d'opérer tout simplement.

"Vous serez affecté à une équipe SG, vous aurez des briefings dans la salle juste à côté, dans laquelle vous aurez de plus amples informations concernant la planète que vous irez explorer. Le but de chacun de nous, de ceux présents ici, est de défendre les intérêts de la Terre, de trouver de nouvelles technologies capables de nous défendre contre nos ennemis et peut-être de trouver de nouveaux alliés."

Voilà en gros, ce qu'il allait faire dans les environs. C'était déjà pas si mal quand même non ?

_________________


Spoiler:
 


DC : Richard Grant[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques Willsdorff

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3
avatar

Messages : 467
Activité : 15221
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 18:18

S'il s'attendait à ce que le Français s'occupe du Mess, les Américains allaient être déçus. Willsdorff était presqu'incapable de faire quelque chose à bouffer. A part allumer son réchaud et foutre quelques pâtes dans de l'eau bouillante, il ne savait rien faire. Mais O'Neill poursuivait son explication. Ainsi, le Français aurait à faire le même boulot qu'il effectuait au sein de la Marine Nationale : commander une équipe, qui cette fois-ci s'appelait "SG". Mais ça voulait dire quoi ces initiales au juste ! Bref, sauf qu'en plus de la commander, Willsdorff aurait a revêtir son uniforme de super héros pour sauver le monde tous les matins au petit-déjeuner. Enfin, ça c'était en gros .. et terriblement cynique.

"Ou puis-je rencontrer les membres de ma nouvelle équipe ? Et ou pourrais-je récupérer leur dossier ?"

Willsdorff avait tant de questions à poser, mais il avait bien compris que ce n'etait certainement pas au Général qu'il fallait les poser. Maintenant, il avait hâte de se retrouver sur le terrain, mais avant, il allait surtout se taper une bonne sieste. Tout de même, il était inquiet de savoir avec qui il allait travailler. Dans son ancienne équipe, tout était parfaitement rodé, parfaitement huilé et il savait comment réagir et quelles étaient les limites de ses hommes. Il s'agissait maintenant d'un grand saut dans l'inconnu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'Neill

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C
avatar

Messages : 119
Activité : 15225
Date d'inscription : 21/08/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 18:58

Jack ne voyait pas vraiment quoi lui répondre, après tout, ce n'était franchement pas son boulot de Général de lui dire comment retrouver son équipe ou même simplement trouver les dossiers. On n'était pas le gestionnaire administratif de la base, on était celui qui la commande, il y avait une sacrée différence. Enfin on allait reléguer cela à quelqu'un qui saurait quoi faire, car lui dans ce cas, il n'allait franchement pas se mouiller. Surtout pour retrouver les dossiers de certaines équipes, on en voyait passer, alors en retrouver une particulière.

"Voyez avec Walter. Le Sergent-Chef qui vous a fait entrer ici, il vous trouvera tout ce qu'il faut concernant votre équipe Capitaine. Si vous souhaitez rencontrer votre équipe, je suggère la salle de briefing, si bien sur elle n'est pas prise."

On allait quand même le laisser se débrouiller, c'était un grand garçon non ? Oui on le pensait, sinon il serait pas là, donc il devrait réussir à se débrouiller avec Walter pour retrouver son équipe perdue dirons nous dans les méandres de la base. On faisait suffisamment confiance pour ne pas avoir à le faire lui-même, non car ce n'était pas vraiment dans ses prérogatives tout cela.

_________________


Spoiler:
 


DC : Richard Grant[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques Willsdorff

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3

¤| Capitaine - Commando Marine - SG-3
avatar

Messages : 467
Activité : 15221
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 19:15

Si l'on en croyait la tournure que prenait la conversation, cette première entrevue avec son nouveau commandant touchait à sa fin. Et le français n'était pas prêt d'aller piquer un petit roupillon. Terminant son café, reposant la tasse qu'il avait trouvé la ou il l'avait trouvé, Willsdorff avait à faire, et se devait de rencontrer sa nouvelle équipe le plus tôt possible.

"Avec votre permission, mon Général, j'aimerais me retirer."

Cette permission lui étant accordée, le Capitaine gratifia O'Neill d'un salut on ne peut plus réglementaire, avant de tourner les talons et de sortir du bureau. Une fois dehors, il passa ses mains sur son visage, se remémorant ce qui venait de se dire dans ce bureau ... Plutôt inhabituel comme révélations. Le sous-officier leva la tête lorsque Jacques l'interpella :

" Chef, j'aurai besoin que vous me convoquiez SG4 en salle de réunion. Avec leurs dossiers et états de service, s'il vous plaît."

Cette fois-ci, c'était bel et bien parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'Neill

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C

¤| Lieutenant-Général - Air Force - Commandant du SG-C
avatar

Messages : 119
Activité : 15225
Date d'inscription : 21/08/2009

MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   Dim 25 Oct - 19:31

Faisant un léger signe de la main, il le laissa filer, de toute façon maintenant ce n'était plus vraiment à lui de faire le reste du chemin pour savoir ce qu'il en était. Il avait expliqué en gros ce qu'il en était concernant le programme, bien qu'il l'avait fait avec ses mots à lui bien sur, et également de ce qu'il devait faire concernant le fait d'être ici. Il ne pouvait pas jouer d'avantage les guides de toute façon, sans oublier qu'actuellement il était attendu pour un briefing.

Bien, une fois que le Capitaine fut parti, il replongea pendant quelques instants dans ses papiers, avant de redresser la tête, observant sa montre, il remarqua encore une fois son retour de quelques minutes seulement pour le briefing de SG-11. On ne savait plus ou donner de la tête finalement, cette base allait le rendre chèvre ou alors c'était lui qui allait les rendre chèvre, va savoir. Refermant les dossiers en cours, direction la salle de briefing.

La journée continuait comme d'habitude.

_________________


Spoiler:
 


DC : Richard Grant[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une arrivée à la Française   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une arrivée à la Française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universal Stargate : Atlantis, Sg1 RPG  :: La Porte des Rêves | RPG SG1 :: Le Stargate Command :: Bureaux et Divers :: Bureau du Général-
Sauter vers: